twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Éthiopie : vers la conclusion de l’accord de partage d’infrastructures annoncé entre Safaricom et Ethio Telecom

jeudi 21 avril 2022

Safaricom continue les préparatifs pour le lancement effectif de ses activités commerciales en Éthiopie. Alors que cela devait avoir lieu ce mois-ci, la société doit encore régler quelques détails.

L’opérateur de télécommunications Safaricom, qui détient la seconde licence télécoms d’Éthiopie, a révélé avoir conclu un accord de principe avec l’opérateur historique Ethio Telecom pour partager les infrastructures télécoms de ce dernier pour fournir des services télécoms dans le pays de la Corne de l’Afrique. L’accord n’a pas encore été finalisé et les termes financiers n’ont pas été révélés publiquement.

Selon les termes de l’accord, Ethio Telecom donnera à Safaricom Ethiopia un accès aux sites cellulaires, aux pylônes et à d’autres éléments actifs tels que l’itinérance du réseau. Les médias locaux rapportent que Safaricom utilisera le dollar américain et le birr éthiopien, comme monnaies de paiement pour l’accès aux infrastructures.

Cet accord de partage d’infrastructures est le résultat des négociations entamées depuis février sous la supervision de l’Autorité éthiopienne des communications (ECA). Il s’inscrit dans le cadre des préparatifs de Safaricom en vue de son lancement commercial initialement prévu pour avril. La société, qui a acquis sa licence globale en mai 2021, a opté pour des solutions de partage d’infrastructures avec des entités déjà bien établies compte tenu de son calendrier de lancement très serré.

Cette annonce intervient environ un mois après que la société a signé un accord de partage d’infrastructures avec l’entreprise publique Ethiopian Electric Utility (EEU) pour déployer ses fibres aériennes. Dix jours plus tôt, Safaricom signait un accord similaire avec Ethiopian Electric Power (EEP) afin d’utiliser la fibre optique noire de cette dernière pendant cinq ans pour fournir du haut débit à ses futurs clients.

Le partage d’infrastructures permet à Safaricom de réaliser des économies sur son capital d’investissement et de gagner un temps précieux pour déployer son réseau en vue du lancement prochain de ses activités. «  L’accord est très important et crucial pour notre viabilité commerciale et notre lancement. Nous espérons que le lancement aura lieu bientôt, mais nous n’avons pas encore de date  », a déclaré Michael Joseph, président de Safaricom.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 21 avril 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik