twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ethiopie : les concurrents d’Ethio Telecom seront normalement connus dans 3 jours

vendredi 23 avril 2021

La vérification des qualifications des entreprises en lice pour l’acquisition des deux licences télécoms éthiopiennes prendra fin incessamment. Elle accuse un grand retard par rapport au calendrier défini pour libéralisation du marché télécoms national. Une situation qui inquiète les Ethiopiens.

Sauf changement de dernière minute, les entreprises pré-qualifiées pour la seconde phase du processus d’attribution des deux nouvelles licences télécoms d’Ethiopie seront connues la semaine prochaine. C’est en effet le 26 avril qu’expire la période de soumission de leurs qualifications (niveau d’expérience et capacité financière, Ndlr).

Selon le régulateur télécoms, la seconde phase du processus d’attribution des licences « consistera en une demande de propositions (RFP). L’Autorité a l’intention de mettre en œuvre soit une vente aux enchères, soit une combinaison d’une vente aux enchères et d’une évaluation comparative ». Si la seconde option est adoptée, l’Autorité des communications d’Ethiopie (ECA) indique qu’elle portera sur le classement des « soumissionnaires en notant le prix offert, ainsi que certains paramètres non financiers du plan d’affaires proposé ».

La première phase du processus d’attribution des deux nouvelles licences télécoms d’Ethiopie a été lancée le 27 novembre 2020. Censée prendre fin le 5 mars dernier, elle a été prolongée deux fois. La première prolongation, survenue le 1er février, a repoussé la date limite de 31 jours, soit jusqu’au 5 avril. La seconde prolongation, cette fois de 19 jours, est intervenue lundi 5 avril. Elles ont été sollicitées auprès du régulateur télécoms par les différentes entreprises en lice.

Le dévoilement des entreprises admises au second tour du processus d’acquisition des nouvelles licences télécoms éthiopiennes devrait rassurer les Ethiopiens et les partenaires internationaux comme la Banque mondiale quant à la volonté du gouvernement éthiopien d’ouvrir véritablement le marché télécoms national à la concurrence. Le retard accusé par le processus suscitait déjà quelques soupçons d’échec au sein de la communauté des consommateurs éthiopienne.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 23 avril 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)