twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ethiopie : le ministère des Finances annonce la mise en vente de la seconde licence mobile en août

mardi 3 août 2021

Les autorités éthiopiennes semblent décidées à en finir le plus rapidement possible avec le processus de libéralisation du marché télécoms national. Il n’est pas exclu qu’elles pilotent simultanément la privatisation partielle d’Ethio Telecom et l’entrée sur le marché du second opérateur télécoms privé.

Le gouvernement éthiopien envisage la mise en vente de la seconde licence mobile du pays en août. Brook Taye (photo), conseiller principal au ministère des Finances, l’a confirmé lors d’un entretien avec Reuters le lundi 2 août. Il a indiqué que la Société financière internationale (SFI), branche de la Banque mondiale consacrée au financement du secteur privé, servira de conseiller à la transaction.

Balcha Reba, directeur général de l’Autorité éthiopienne des communications (ECA), qui s’est également entretenu avec Reuters hier, a affirmé que quelques changements ont été apportés à la seconde licence pour augmenter sa valeur, notamment la fourniture du service financier mobile. Le gouvernement qui veut un prix plus important que les 850 millions $ proposés par Safaricom pour la première licence mobile invite d’ailleurs les soumissionnaires malheureux de la première vente à exprimer à nouveau leur intérêt.

La mise en vente de la seconde licence mobile du pays en août pourrait se faire simultanément avec la privatisation partielle de l’opérateur historique Ethio Telecom. Mardi 15 juin, le ministère des Finances et l’Agence de gestion des administrations et entreprises publiques (PEHAA) ont officiellement lancé l’appel à manifestation d’intérêt international pour l’acquisition de 40% du capital d’Ethio Telecom.

Plus vite tous les acteurs du marché télécoms seront en place, plus vite les populations pourront tirer parti des avantages de la concurrence. Meilleure couverture réseau, meilleure qualité de service, baisse des prix, produits innovants sont autant d’améliorations que le gouvernement espère de la compétition entre Ethio Telecom, Safaricom et le dernier concurrent télécoms.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 3 août 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)