twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ethiopie : l’intensification du conflit armé qui se profile menace le lancement des activités de Safaricom

mercredi 10 novembre 2021

L’année dernière, le gouvernement éthiopien a enregistré des avancées notables dans son projet de libéralisation du marché télécoms national. Mais l’instabilité politique qui couve actuellement met en danger ces succès et risque de doucher l’enthousiasme des investisseurs.

Safaricom avait dévoilé en mai, lors de l’acquisition de la première licence globale éthiopienne, sa volonté de démarrer ses activités dans le pays au début de 2022. Ce calendrier est menacé au regard de l’intensification du conflit armé qui se profile dans le pays. Vendredi 5 novembre, neuf groupes rebelles éthiopiens ont annoncé la création d’une alliance contre le gouvernement du Premier ministre Abiy Ahmed et menacent de marcher sur Addis Abeba.

Le 6 novembre, dans un post publié sur Facebook et bloqué par le réseau social pour incitation à la violence, le Premier ministre déclarait à l’attention de la population : « organisez et mobilisez-vous de [n’importe quelle] manière légale avec toutes les armes et tous les pouvoirs … pour empêcher, renverser et enterrer le TPLF terroriste ».

Vendredi, les Etats-Unis, la Suède et la Norvège ont appelé leurs ressortissants à quitter l’Ethiopie. Safaricom a également commencé l’évacuation de son personnel de la capitale les 2 et 5 novembre vers Nairobi. « Tout notre personnel est en sécurité. Un certain nombre d’entre eux a été évacué d’Ethiopie de manière temporaire pendant que nous évaluons la situation », a confié sous anonymat un responsable de Safaricom au journal Business Daily.

Le conflit entre le gouvernement fédéral et le Front de libération du peuple du Tigré et l’Armée de libération oromo perdure depuis le 4 novembre 2020. D’abord cantonné au Tigré, il s’est étendu au fil des mois à l’Oromia, l’Amhara et l’Afar. L’évacuation du personnel de Safaricom qu’il a suscité n’est que la matérialisation d’un nouvel impact direct sur l’entreprise télécoms. Il intervient quelques mois après que l’entreprise a vu le financement de 500 millions $ qu’elle attendait de l’agence américaine de financement du développement international (DFC-US) bloqué. L’Agence redoutait justement une escalade dans le conflit.

Un retard de Safaricom dans le démarrage de ses activités à cause de l’instabilité politique en Ethiopie pourrait susciter des dépenses opérationnelles imprévues pour l’entreprise, notamment le paiement de salaires d’un personnel inactif. Pour le gouvernement, la situation risque de nuire à tout le processus de libéralisation du marché télécoms, actuellement dans la phase d’attribution de la seconde licence globale du pays et de privatisation partielle d’Ethio Telecom, en décourageant les investisseurs.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 10 novembre 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)