twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ethiopie : l’activité sur les réseaux sociaux peut conduire désormais à la prison

mardi 18 octobre 2016

L’état d’urgence décrété en Ethiopie limite la liberté d’expression et l’accès aux médias. Dans la liste des mesures prises par le gouvernement, figurent celles sur la communication. Selon le magazine « Quartz », toute communication sur les réseaux sociaux est désormais interdite.

Cette mesure concernerait surtout la consultation et la diffusion sur les réseaux sociaux des informations fournies par les médias critiques vis-à-vis des autorités éthiopiennes. Il s’agit notamment de deux médias installés aux Etats-Unis, à savoir Ethiopian Satellite Radio and Television (ESAT) et Oromo Media Network (OMN). La simple consultation de leurs plateformes Internet serait passible de peines d’emprisonnement. Une mesure qui rappelle l’encadrement en France des sites djihadistes.

Dans tous les cas, le ministre éthiopien de la Défense, Siraj Fergessa, est passé sur la chaîne de télévision publique. Il a prévenu que « le commandement militaire prendra des mesures contre ceux qui regardent et affichent sur les médias sociaux ». Le magazine « Quartz » parle alors d’un emprisonnement de 3 à 5 ans.

Depuis 3 semaines, l’Internet mobile est coupé dans la capitale Addis-Abeba et dans l’essentiel du pays. C’était avant l’instauration de l’état d’urgence décrété depuis le 9 octobre 2016 pour une durée de 6 mois. Les autorités éthiopiennes essayent de contenir le soulèvement des 2 principales ethnies du pays, les Oromos et lesAmharas, qui contestent leur marginalisation par la minorité des Tigréens au pouvoir.

(Source : Agence Ecofin, 18 octobre 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)