twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ethiopie : l’Internet et les services télécoms ne sont toujours pas rétablis dans le Tigré

mercredi 30 novembre 2022

Après deux ans de conflit, le gouvernement fédéral éthiopien et les rebelles tigréens ont signé un accord de cessez-le-feu. Ce dernier prévoit le rétablissement des services de base coupés dans la région. Cela comprend l’Internet et les services de télécommunications, entre autres.

L’Internet et les services de télécommunications n’ont toujours pas été rétablis dans la région du Tigré en Ethiopie malgré la signature, il y a quelques semaines, d’un traité mettant fin au conflit qui sévissait dans la région depuis 2020. Belete Molla (photo), ministre de l’Innovation et de la Technologie, a déclaré le mardi 29 novembre qu’aucun calendrier n’a encore été mis en place à cet effet.

«  Le gouvernement éthiopien est en train de concevoir un paquet qui ne concerne pas seulement la reprise de l’Internet, mais la reprise de tout, parce que c’est ce dont nous avons besoin en tant que peuple, en tant que gouvernement  », a déclaré M. Belete à l’occasion du Forum annuel de l’Organisation des Nations unies (ONU) sur la gouvernance de l’Internet qui se tient cette semaine dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba.

En novembre 2020, un conflit armé a éclaté dans la région du Tigré entre l’armée régulière de l’Ethiopie et les forces du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF). Depuis, la région est plongée dans un black-out qui prive des millions de personnes d’Internet, de services télécoms et de services bancaires, entre autres. Un accord de cessez-le-feu signé entre les deux parties belligérantes, le 2 novembre en Afrique du Sud, prévoit le rétablissement des services de base dans le Tigré. Le Premier ministre Abiy Ahmed s’est engagé à respecter les clauses de l’accord afin de garantir une paix durable.

Le rétablissement de l’Internet et des services de télécommunications dans la région du Tigré devrait notamment permettre à des millions de personnes de se connecter à nouveau. Cela devrait également permettre d’élargir davantage le marché télécoms éthiopien en pleine libéralisation et d’accélérer les ambitions de transformation numérique du gouvernement.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 30 novembre 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 649 296 abonnés Internet

  • 16 127 680 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,79%
    • 3G : 29,09%
    • 4G : 54,12%
  • 229 722 abonnés ADSL/Fibre (1,39%)
  • 290 750 clés et box Internet (1,74%)
  • 1444 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,39%
  • Internet mobile : 98,61%

- Liaisons louées : 4 433

- Taux de pénétration des services Internet : 99,03%

(ARTP, 30 septembre 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 279 856 abonnés
- 239 481 résidentiels (85,57%)
- 40 375 professionnels (14,43%)
- Taux de pénétration : 1,62%

(ARTP, 30 septembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 607 679 abonnés
- Taux de pénétration : 119,79%

(ARTP, 30 septembre 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik