twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ethio Telecom a recruté KPMG East Africa pour déterminer sa valeur économique

mercredi 27 janvier 2021

Ethio Telecom s’est mis en quête d’informations pertinentes sur son activité. Il met toutes les chances de son côté afin de garantir la cession équitable de 45% de son capital à de nouveaux investisseurs.

L’opérateur historique, qui a toujours le monopole du marché télécoms éthiopien, a confié à la branche est-africaine du cabinet KPMG la mission de déterminer sa valeur économique. La société publique a commandé une évaluation financière de ses activités au regard des nouveaux segments de marché dans lesquels elle va bientôt se lancer.

Avec l’entrée de nouveaux concurrents, Ethio Telecom initiera bientôt le partage d’infrastructures télécoms. L’entreprise couve aussi l’ambition de se lancer dans les services financiers numériques et sur mobile. D’après Frehiwot Tamiru (photo), la présidente-directrice générale d’Ethio Telecom, « cela changera complètement la valeur commerciale de l’entreprise ».

Selon Frehiwot Tamiru, cette évaluation économique, combinée à celle qui sera menée par Deloitte, aidera les dirigeants de l’entreprise à mieux cerner sa valeur réelle. Pour rappel, Deloitte a été engagé par le ministère des Finances comme conseiller en transactions pour la privatisation partielle d’Ethio Telecom. En plus de la diligence raisonnable juridique qui lui est confiée, le cabinet examinera également l’évaluation initiale des actifs et effectuera une évaluation d’Ethio Telecom sur cinq ans.

Ce nouveau contrat, d’une valeur de plus de 611 785 USD, intervient après la livraison il y a quelques mois, par le même cabinet, d’un premier marché que lui avait confié Ethio Telecom en août 2019. Il portait sur l’évaluation financière de ses actifs, notamment ses infrastructures et ressources télécoms.

Avec l’évaluation de sa valeur par KPMG, Ethio Telecom aura la certitude de négocier le prix le plus adéquat pour les 45% de son capital qui doit être cédé à de nouveaux investisseurs.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 27 janvier 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)