twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ethio Telecom : Le coronavirus n’a pas raison du projet de privatisation

samedi 23 mai 2020

En dépit de la crise de coronavirus, l’Ethiopie continue de travailler sur le projet de privatisation de sa compagnie nationale des télécommunications. Le gouvernement projetterait de vendre uniquement 40% des part d’Ethio Telecom pour en conserver la majorité.

Le coronavirus n’arrête pas Addis Abeba vers son objectif de privatiser Ethio Telecom. L’Autorité éthiopienne des communications (ECA) a déclaré jeudi que le processus de privatisation se poursuivrait en dépit de la pandémie. Ce que le ministre des Finances, Eyob Tekalign Tolina, a confirmé à Reuters en précisant que les entreprises étrangères seront bientôt appelées à soumissionner.

40% à vendre, pas plus !

Selon le ministère 40% des parts d’Ethio Telecom pourront être acquises par un opérateur privé. Une faible proportion sera ouverte au public éthiopien, mais l’Etat conservera la majorité du capital de la firme.

Depuis que le Premier ministre éthiopien avait son plan de privation, plusieurs géants des télécoms avaient dépêché des sherpas à Addis Abeba pour étudier les contours de l’offre éthiopienne. Si Stéphane Richard, patron du groupe Orange se disait « extrêmement intéressé », répondant à La Tribune Afrique en septembre 2018 à Marrakech, le groupe a récemment manifesté son intérêt pour les nouvelles licences que le gouvernement envisage de lancer pour créer la concurrence sur le marché éthiopien des Télécoms. En outre, MTN, Etisalat et Vodacom sont autant d’opérateurs aux aguets.

Avec ses 100 millions d’habitants, l’Ethiopie reste un des pays d’Afrique les moins touchés par la Covid-19, avec moins de 420 cas de contaminations, 128 guérisons et cinq décès ce vendredi. La privatisation d’Ethio Telecom et l’ouverture de la concurrence devrait profondément transformer le marché des télécoms dans ce pays d’Afrique de l’Est.

(Source : La Tribune Afrique, 23 mai 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)