twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Etat du Sénégal/Orange : la guerre à partir du 1er août

jeudi 29 juillet 2010

L’affaire contient le vocabulaire des manœuvres militaires « Ndiambour »...C’est une bataille sans pitié qui est annoncée, avec des résonances sur...toutes les lignes à l’étranger. Le Sénégal a décidé de contrôler et de superviser à temps réel le trafic international entrant dans le pays.

Selon l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) dont le head-office a fait face à la presse jeudi 29 juillet à son siège dakarois sis sur la VDN, il est temps de réguler ce trafic qui est « parasité » par des fraudes insoupçonnées ; un manque à gagner auquel il faut mettre le holà. Seulement, la transparence est-elle au rendez-vous, surtout dans le choix de « Global Voice » comme partenaire technique alors que des milliards de francs Cfa sont en jeu ?

Le Dg de l’Artp, Ndongo Diaw, entouré des têtes pensantes de la structure, a d’emblée annoncé la couleur. L’Etat va accentuer son contrôle sur les communications téléphoniques entrant au Sénégal à partir du 1er août 2010, avec la perspective de faire entrer dans ses caisses 295 milliards F Cfa en cinq ans, avec l’appui technique d’une entreprise privée, « Global Voice Group »....

Jusqu’ici, aucun argent n’entrait dans les caisses de l’Etat alors que le secteur des télécommunications est devenu une des rares niches de richesse en ce début de 21ème siècle. Célèbre pour être un pays d’émigration, sa diaspora communique pourtant sans commune mesure au téléphone avec ses relations restées en Afrique.

Il y a une différence de 7,5 points sur le trafic entrant au Sénégal. Le trafic moyen minimum venant de tous les pays du monde étant estimé au moins à 100 millions de minutes, cela fait presque 5 milliards F Cfa par mois.

Dans les faits, il s’agit d’une nouvelle tarification des terminaisons d’appels ou de trafic international entrant consacré par le décret présidentiel daté de mai 2O10 et qui donne en même temps « une directive et une mission à l’Artp pour l’application de cette mesure tout en luttant contre la fraude. »

Ce rendez-vous du 1er août a lieu alors que les travailleurs de l’opérateur historique, « Orange », propriété de « France-Télécoms » présentent la réforme comme une volonté de l’Etat de remettre en cause d’acquis historiques au profit d’intérêts privés. « Global Voice » a été choisi sans appel d’offres international.

Orange, ancienne Sonatel, refuse l’appel à collaboration technique que vient de lui lancer l’Artp, malgré des mises en demeure répétées pour connaître le flux réel des communications internationales qu’elle gère. L’autre opérateur présent, Sudatel, obeït quant à elle aux injonctions à lui faites. L’affaire a pris les tournures d’un bras de fer entre l’Etat et France Telecom.

Les directeurs techniques de l’Artp, M. Dial et juridique, M. Sy ont résumé chacun de son côté la situation qui justifie cette démarche régalienne de la puissance publique. Il s’agit d’abord pour l’Etat de connaître le nombre de minutes comptabilisées chaque mois sur le trafic téléphonique entrant dans le pays.

(Source : Nettali, 29 juillet 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)