twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

État des lieux des télécommunications : L’Institut supérieur d’informatique fait le diagnostic

mardi 18 mai 2010

A l’instar de la communauté internationale, le Sénégal a célébré hier, lundi 17 mai à Dakar, la journée internationale des télécommunications. A l’Institut des sciences informatiques (Isi), elle a été cette année placée sous le thème : « les réseaux de télécommunications : état de l’art et perspectives ». Une conférence publique animée par des experts sénégalais en télécommunications a été tenue à cet effet.

La journée internationale dédiée aux télécommunications a été célébrée hier, lundi 17 mai. Au Sénégal, une conférence publique placée sous le thème : « les réseaux de télécommunications : état de l’art et perspectives », a été tenue par l’Institut supérieur d’informatique (Isi) à la maison de la culture Douta Seck. En effet, cette conférence animée par Mor Ndiaye, ingénieur en télécommunication, spécialiste en fibre optique, avait pour principal objectif de faire un état des lieux des télécommunications au Sénégal. Ainsi, selon ce dernier, « par rapport aux autres pays africains, le Sénégal est très en avant en matières de télécommunications, mais très en retard comparé aux pays du nord ».

Toutefois, il a souligné que quelques avancées sont notées dans ce domaine. Il a fait allusion au passage de l’analogie à la numérisation, du satellite au câblage sous-marin, et l’utilisation en ce moment des fibres optiques. L’ingénieur en télécommunication de soutenir qu’« au Sénégal, se note un développement des infrastructures en télécommunication ». Un argumentaire qu’Abdou Samb, directeur de l’institut a appuyé en ces termes : « le Sénégal bouge beaucoup dans le domaine des télécommunications ». Pour lui, « la qualité du réseau de télécommunication que nous disposons à présent est la résultante de ce développement des infrastructures informatiques, la modernisation des techniques et la miniaturisation des outils informatiques ».

Le directeur de l’Isi n’a pas toutefois manqué d’établir le lien entre les télécommunications et le développement économique du Sénégal. Affichant l’ambition de voir le Sénégal devenir émergent, il estime que ce sont les télécommunications qui sont à la base de tout développement durable. Pis, Abdoulaye Cissé, inspecteur des télécommunications prend la balle au rebond en allant plus loin. Pour lui, « les télécommunications constituent le paramètre de tout développement durable ».

En ce qui concerne l’utilisation des fibres optiques, Mor Ndiaye, répondant aux interpellations des étudiants, a affirmé que tout cela n’impacterait pas le coût des télécommunications au Sénégal.

Assane Mbaye

(Source : Sud Quotidien, 18 mai 2010)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)