twitter facebook rss

Ressources

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Et si l’Etat ne payait plus le téléphone...

lundi 7 janvier 2013

C’est le ministre de l’Economie et des finances qui va être content. En juin 2011 déjà, la facture téléphonique de l’administration publique Sénégalaise avait connu une importante baisse de 18 milliards à 8 milliards de Francs CFA.

L’ADIE (Agence de l’informatique de l’Etat) s’était attaquée à la facture téléphonique salée de l’administration en mettant en place un nouveau système de communication pour les services publics dans le cadre d’un intranet administratif. Aussi, les agents de l’administration se trouvant dans des sites couverts par le réseau pouvaient communiquer gratuitement, sans passer par un opérateur classique.

12000 terminaux téléphoniques (de marque chinoise) étaient alors en cours de déploiement au niveau des services de l’Etat. Les communications vers ou provenant des opérateurs classiques ne sont cependant pas prises en compte par le système, car celui-ci n’autorise que les communications entre des appareils qui y connectés.

Ce seraient ainsi quelque 30 km de fibre optique qui relient les ministères et les administrations centrales de Dakar tandis que 500 autres km de fibre optique relient Dakar à sept capitales régionales. C’est grâce à cette infrastructure numérique que la téléphonie de l’Etat a été mise en place sur fond de technologie VoIP.

La suspension des lignes portables décidée par l’actuel Gouvernement est ainsi venue appuyer sur le fil et fait baisser davantage la facture téléphonique de l’administration, soulageant conséquemment les caisses du Trésor.

(Source : Sud Quotidien, 4 janvier 2013)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)