twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Escroquerie via Internet : La bande des quatre Nigérians condamnée à six mois ferme

mercredi 11 novembre 2020

C. O. Anagboso, C. V. Clément, E. C. Chinyeaka et S. O. Onyema, poursuivis devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour Escroquerie via internet en bande organisée (1er et 2iéme), tentative de ce chef (3iéme et 4iéme), association de malfaiteurs et usurpation d’identité numérique pour tous, ont été condamnés, hier, à deux ans dont six mois ferme.

Informés des agissements liés à la cybercriminalité d’une bande de Nigérians qui habitent dans la même maison à Cambérène, la Police a fait une descente sur les lieux et a interpellé 13 individus. Après exploitation en laboratoire des ordinateurs et autres activités d’investigation, les enquêteurs ont déféré devant le Procureur de la République les quatre prévenus. Il est ressorti de l’enquête que C.O.Anagboso et sa bande ont créé de faux profils sur leurs Facebook, Messenger et WhatsApp. Se faisant passer pour des soldats en mission, de riches hommes d’affaires, de richissimes femmes en quête de jeunes hommes, ils ont ratissé large en visant des victimes en Europe, Amérique et Asie. Leur modus operandi consiste à installer des discutions amicales avant de passer à la vitesse supérieure. Une fois la confiance établie, ils proposent des relations d’amour aux hommes et femmes. Puis, ils se montrent « généreux » et proposent d’envoyer des cadeaux évalués à des millions de dollars. La cible n’aura qu’à débourser des montants compris entre 100.000 et 200.000 Fcfa pour entrer en possession du précieux pli. Face aux juges, ils ont catégoriquement nié les faits. Le Procureur de la République a demandé au tribunal d’écarter l’escroquerie via internet en bande organisée, de retenir les deux autres délits et de condamner les prévenus à deux ans fermes, en sus d’une interdiction de séjour d’une durée de 10 ans.

Le conseil des prévenus, Me Iba Mar Diop a relevé la culpabilité de ses clients. « Anagboso et Clément ont fauté et ont été pris. Ils se sont amendés. Je sollicite une application bienveillante de la loi pénale ». Idem pour Me Diop, l’avocat de Chinyeaba et Onyema

Hadja Diaw Gaye

(Source : Le Soleil, 11 novembre 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)