twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ernst & Young, Deloitte, PwC et Roland Berger en compétition pour encadrer le processus de privatisation d’Ethio Telecom

jeudi 25 juin 2020

Dans une semaine, le gouvernement éthiopien indiquera le consultant retenu pour superviser la privatisation partielle d’Ethio Telecom. 4 cabinets sont en lice : Ernst & Young, Deloitte, PricewaterhouseCoopers (PwC) et Roland Berger. KPMG qui évalue déjà les actifs d’Ethio Telecom a été disqualifié.

Fin septembre 2019, le ministère éthiopien des Finances, le département qui gère le processus de pré-privatisation d’Ethio Telecom, a lancé un appel à manifestation d’intérêt pour recruter une entreprise internationale qui supervisera le processus de privatisation partielle de l’opérateur historique des télécommunications. Lors de l’ouverture des offres financières la semaine dernière, il s’est avéré que 4 cabinets sont en lice pour ce marché. Il s’agit d’Ernst & Young, Deloitte, PricewaterhouseCoopers et Roland Berger. Le nom du cabinet retenu par le ministère des Finances sera annoncé dans une semaine.

Selon le journal Addis Fortune, l’appel à manifestation d’intérêt avait également suscité l’attention de KPMG. Mais le cabinet a été disqualifié en raison d’un conflit d’intérêts qui pourrait survenir à la suite de son contrat en cours avec Ethio Telecom. KPMG a été engagé en août 2019 pour conduire l’évaluation des actifs de l’entreprise télécoms publique.

Le consultant choisi par le ministère des Finances sera retenu pour environ 14 mois. Il entreprendra une diligence raisonnable pour vérifier la situation financière de l’entreprise, les potentiels litiges, les taxes, les contrats et recommandera un mode de privatisation réalisable d’Ethio Telecom. Le consultant sera également impliqué dans la préparation des documents d’appel d’offres pour la privatisation partielle, examinera l’évaluation initiale des actifs, identifiera les critères de sélection des soumissionnaires.

Pour rappel, le gouvernement a décidé de céder 40 % d’Ethio Telecom pour privatisation. Il gardera 55 % tandis que 5% seront ouverts au public.

(Source : Agence Ecofin, 25 juin 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)