twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ericsson va supprimer 253 postes en Afrique subsaharienne

vendredi 10 juin 2016

Ericsson, le géant suédois des télécommunications veut réduire ses effectifs et l’Afrique subsaharienne n’est pas épargnée. Les employés intéressés sont invités à s’inscrire sur les listes de départs volontaires. Ce délai expire aujourd’hui.

Le moral est au plus bas chez les employés africains d’Ericsson car un vent inquiétant de restructuration souffle sur leur entreprise. L’équipementier leader veut supprimer jusqu’à 253 postes sur le continent pour faire face aux mauvais résultats enregistrés ces dernières années. Par exemple, au niveau des managed services, le chinois Huawei a fait une percée chez certains clients importants comme comme Airtel, MTN et Etisalat dans certains territoires, délestant ainsi le groupe d’une bonne partie de ses revenus.

Jean-Claude Geha qui occupera le poste de Président d’Ericsson pour l’Afrique sub-saharienne à compter du 1er juillet 2016 sera celui en toute vraisemblance qui conduira cette restructuration à son terme. L’an dernier le groupe de télécommunications a annoncé vouloir supprimer 2 200 postes en Suède et est sur la même dynamique de restructuration presque partout.

La contestation s’organise

Les syndicats d’employés en Afrique subsaharienne sont vent débout contre ce licenciement pour motif économique. En Côte d’Ivoire, les travailleurs d’Ericsson ont saisi le Synapostel (Syndicat National des travailleurs de la Poste et des télécommunications) pour faire pression sur leur direction et sur les autorités ivoiriennes afin qu’elles pèsent de leur poids pour infléchir la position du siège. A Dakar et à Lagos, c’est aussi le branle bas face à la menace de départs massifs.

En fin d’année dernière les employés en Algérie, pays phare d’Ericsson dans le Maghreb, avaient subit de pareils licenciements qualifiés de « licenciements abusifs »par des syndicats.

(Source : ICT4Africa, 10 juin 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)