twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Environnement des TICs : Un système de contrôle des données voit le jour

samedi 14 décembre 2013

Dans le souci de protéger la vie privée et les libertés individuelles dans l’environnement des Tic au Sénégal, la commission de protection des données personnelles a mis en place un système de contrôle.

Désormais, tout traitement de données à caractère personnel doit obligatoirement faire l’objet de déclaration préalable auprès de la Commission de protection des données personnelles. L’information a été donnée par la commission des données personnelles. « Toute personne physique peut saisir la CDP pour vérifier ou contester la légalité d’un traitement portant sur ses données », lit on dans un communiqué qui nous est parvenu à la rédaction.

Ceci dans le but d’assurer une protection efficace de la vie privée et des libertés individuelles dans l’environnement des TIC au Sénégal. « La Commission des Données Personnelles (CDP), en application de la loi n°2008-12 du 25 janvier 2008, a pour mission de vérifier la légalité de la collecte et de l’utilisation de toutes les données personnelles et de s’assurer que toutes les précautions sont prises pour empêcher que les données ne soient déformées, volées, vendues ou communiquées à des personnes non autorisées » nous explique t’on dans le document.

Ainsi demande t-elle la Commission de protection des données personnelles) aux responsables de traitements des organismes publics et privés de procéder dans les meilleurs délais auprès de ses services aux déclarations des traitements portant sur les données nominatives.

Il s’agit selon le communiqué, des fichiers ou des bases de données (personnels,clientèles, usagers, patients, abonnées, élèves ou étudiants, etc.), des transferts de données personnelles des sénégalais à l’étranger, du marketing direct (SMS, Courrier électronique, des systèmes biométriques (photos, empreinte digitale, ADN, etc) et des systèmes de vidéosurveillance ou de géo localisation.

Ndèye Aminata Cissé

(Source : Sud Quotidien, 14 décembre 2013)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)