twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Entretien avec Elvadas Nono, porteur du projet AByster

mardi 28 août 2012

Le porteur du projet, Elvadas Nono, jeune ingénieur camerounais de 26 ans, a accordé un entretien exclusif à nextafrique.com, dans lequel il partage son expérience et ses conseils à tous les aspirants entrepreneurs de l’Afrique qui pense, qui crée et qui innove.

Nextafrique.com : Pouvez-vous nous décrire votre projet ?

Elvadas Nono : AByster, entendez African Byster est une plateforme web mobile innovante spécialisée dans les paiements en ligne AByster se veut une plateforme accessible partout et à tous. AByster permet aux clients Mobile majoritairement prépayés du continent de posséder des comptes bancaires virtuels adossés à des solutions de Mobile Money et de bénéficier des facilités de paiement sur des sites marchands. AByster met ainsi en relation les clients particuliers, les marchands et les opérateurs de télécommunications majeurs du continent : notamment les Groupe Orange France Telecom / MTN respectivement propriétaires des solutions Orange Money et MTN Mobile Money.

AByster va permettre de booster la création des stores online ainsi qu’aux entreprises de toute taille de rentabiliser leur site web à travers cette nouvelle source de revenus.

Comment en avez-vous eu l’idée ?

Nous somme en 2008 quand, alors tout jeune Ingénieur de l’école Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé, je désire acquérir un livre sur internet mais ne disposant pas de carte Visas, je décide d’utiliser paypal et rattache mon compte bancaire logé à la Société Générale du Cameroun à mon compte paypal créé pour la circonstance. A ma grande déception, le service technique de paypal m’informe qu’ils ne traitent pas avec ma banque en Afrique.

J’entreprends alors de contacter Eric et Agnès, deux brillants compères passionnés par l’aventure entrepreneuriale et les NTIC. L’idée fut partagée et dès lors nous avions une équipe disponible.

A la même période, Steve, alors IT Consultant dans une firme Américaine proposant des solutions de paiement en ligne par des comptes virtuels au Cameroun, se heurtait à ce problème. Lors de nos échanges et dès lors, de part nos expériences, nous décidions de créer une solution Africaine de paiement en ligne rattachée aux comptes Mobile Money. Dès cet instant, notre vision s’affermit et nous réfléchissons à la façon d’implémenter un tel système en tirant parti du contexte local de M-Paiement.

Quel est votre parcours ?

J’ai 26 ans. Je suis ingénieur diplômé de l’Ecole polytechnique de Yaoundé (ENSP) et de l’École Centrale Paris Option Technniques de l’information et de la communication. Major de la promotion 2008 à l’ENSP, lauréat du prix VKII Best Student Award à Hanovre en Allemagne en 2008, trois fois récipiendaire du prix Orange Cameroun Student Award, Prix Digital & Young Innovator de l’Union Internationale des Télécommunications à Genève en 2011, j’ai reçu une bourse de spécialisation jeune diplômé à fort potentiel de l’École Centrale Paris pour intégrer la dernière année de l’option Technologie de l’Information du Numérique et de la communication. Après un stage comme Chef de projet à Paris, j’exerce aujourd’hui comme IT Consultant. Je suis certifié Oracle Technologie Java Web et est passionné des nouvelles technologies en général.

Comment avez-vous financé votre capital initial ? Quels fonds et quelles aides avez-vous obtenus pour pouvoir lancer votre business ?

Compte tenu de la complexité et du caractère confidentiel de ce projet lors du démarrage, nous avons initié une caisse de lancement à hauteur de 2 000 000 Fcfa financée uniquement par les 04 membres du projet. Une fois le projet suffisamment évolué, nous avons inscrits le Projet AByser dans des challenges pour leur caractère grand public mais aussi pour essayer de collecter des fonds afin de constituer le capital pour la suite. L ‘ABCI nous offre également une subvention de 1500 euros dans le cadre de ce concours.

Comment avez-vous convaincus les investisseurs de vous faire confiance ?

La particularité d’AByster repose sur le fait que le problème posé est réel et la solution proposée par AByster pour le résoudre combine efficacité et sécurité. L’impact social est fort et ce produit est très attendu. L’équipe projet et tous les aspects précédemment évoqués ainsi que les différentes études menées s’accordent sur la fiabilité du projet. AByster a le potentiel de devenir dans les années a venir un standard pour les pays Africains en ce qui concerne le E-commerce. Il devient facile d’intéresser les investisseurs avec ses atouts.

Quelle(s) réalisation(s) vous a (ont) le plus marqué jusque-là ? Quelles en étaient les difficultés et quelles solutions concrètes avez-vous alors proposé ?

Le projet AByster arrive bientôt sur le marché et nous espérons qu’il tiendra la promesse des fleurs.

Nous avons conclu un accord avec la société DirectVoyage pour l’intégration de la solution AByster sur son site web ce qui permettra bientôt aux voyageurs de cette enseigne de payer leurs tickets et billets de voyage en ligne, et a la société de recevoir des paiements électroniques ; ce qui est une avancée majeure autant pour les populations, pour le partenaire Direct voyage que pour l’Opérateur de paiement AByster. Nous entendons ainsi multiplier les contacts avec le plus grand nombre.

Qu’avez-vous ressenti lorsque vous avez été choisi comme lauréat du concours ABC ? Comment cette distinction améliore-t-elle la visibilité et la portée de votre initiative ?

A l’annonce de ce prix, j’ai ressenti une très grande émotion et un sentiment de fierté le début de l’accomplissement du rêve que mon équipe et moi nous étions fixés au tout début de cette aventure. Cette distinction au challenge ABC nous donne de la visibilité, et de ce fait ouvre de nouvelles opportunités et attentes, A nous de les saisir et multitude d’investisseurs avec qui nous sommes en contact pour d’éventuels partenariats en Afrique et en Amérique latine.

Un conseil pour les aspirants entrepreneurs ? Les choses à faire… Les pièges à éviter ?

Le premier conseil que je donnerais aux aspirants entrepreneurs est de croire en leur projet, car aucun projet ne peut séduire un investisseur s’il ne ressent pas en son créateur cette flamme qui brille chez tout passionné. Ensuite je dirais de bien évaluer l’impact du projet au niveau des parties prenantes et surtout de toujours mener une évaluation des risques et se doter d’une discipline de travail et une organisation pour passer de l’étape des idées à en produit concret.

Leyla Traoré

(Source : Next Afrique, 28 août 2012)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)