twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Entre multimédia de la FLSH de l’UCAD : Un joyau de 6 milliards F Cfa

samedi 11 juillet 2015

En marge de l’inauguration du centre multimédia de la Faculté des lettres et sciences humaines (Flsh), hier, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane, a rappelé l’importance de l’outil numérique dans la mise en œuvre du programme Licence-Master-Doctorat (LMD). A cet effet, le Projet d’appui au développement des TIC pour le renforcement des capacités de mise en œuvre de la réforme LMD dans les établissements d’enseignement supérieur de l’UEMOA (Padtice) entend jouer sa partition.

La modernisation de l’enseignement universitaire dans l’espace de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) passe par une meilleure domestication de l’outil numérique. À cet effet, leProjet d’appui au développement des TIC pour le renforcement des capacités de mise en œuvre de la réforme Licence-Master-Doctorat (LMD) dans les institutions d’enseignement supérieur de l’Uemoa (Padtice) entend doter toutes les universités de l’Uemoa d’ouvrages informatiques majeures (salles multimédia de 200 ordinateurs, réseau de fibre optique, serveurs informatiques...). Hier après la cérémonie d’inauguration et de remise officielle des travaux du réseau et de plateformes informatiques, le ministre de l’Enseignement supérieur a tenu à rappeler l’importance de ce dispositif de 6 milliards de F Cfa. « Cette initiative financée par l’Uemoa permettra de réévaluer les capacités numériques de nos structures universitaires. Le Padtice qui s’articule autour de différents volets comme le développement des infrastructures physiques et virtuelles des Tics. Il vise aussi à renforcer les équipements informatiques et de communication dans nos universités. Ce qui va contribuer à la consolidation des systèmes d’utilisation des Tic dans le programme Licence-Master-Doctorat (LMD). Un soutien indispensable dans l’atteinte des objectifs contenus dans le contrat de performance de nos structures universitaires », affirme Mary Teuw Niane.

Pour le recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), le Pr Ibrahima Thioub, ce projet qui s’étend à toutes les universités de l’espace communautaire va améliorer la qualité de l’enseignement supérieur. « La politique de dématérialisation des procédures d’enseignement supérieur a pour but de créer un espace technologique garantissant la mise en place d’un système éducatif performant. L’acquisition de nouveaux outils comme la bibliothèque virtuelle régionale et la plateforme d’auto-réunion et d’édition contribue à renforcer le dispositif des formations en ligne. Ainsi, le rattachement des 5 salles informatiques des différentes facultés de l’Ucad à la Direction supérieure de l’informatique (Dsi) va offrir à tous les étudiants de réelles opportunités d’accès à la connaissance », explique le Pr Ibrahima Thioub.

Les investissements du Padtice sont estimés à 500 millions pour chaque université

Pour le représentant de l’Uemoa, Dossolo Diarra, cette nouvelle approche dans l’exécution des programmes d’enseignement supérieur entre dans le cadre d’une meilleure intégration des programmes universitaires dans l’espace ouest-africain. « Les investissements du Padtice sont estimés à 500 millions F Cfa pour chaque université. Ils permettent une meilleure mutualisation des ressources dans la zone Uemoa. Cette politique d’intégration de programmes universitaires demeure la seule réponse viable afin d’assurer à nos établissements un rôle moteur pour l’émergence de nos pays », déclare-t-il.

Abondant dans le même sens, Mary Tew Niane soutient que « ce procédé vient en appoint à la politique de reformes universitaires entreprises par l’État. L’utilisation des Tics tient une bonne place dans ce processus de changement. La mise en œuvre de divers programmes comme l’interconnexion des centres de recherche au Sénégal et de la généralisation du Wifi participent à l’élargissement du champ numérique dans l’enseignement supérieur ».

(Source : L’As, 12 juillet 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)