twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Enseignement supérieur - Une université virtuelle ouverte en décembre au Sénégal

vendredi 17 mai 2013

Aller vers des ruptures fondamentales pour accorder un intérêt particulier à l’économie numérique dans nos universités. Tel a été le plaidoyer fait par le ministre de l’Enseignement supérieur, avant-hier, à l’ouverture des journées de l’entreprenariat Tic. Mary Teuw Niane a annoncé l’ouverture, en décembre prochain, d’une Université virtuelle au Sénégal (Uvs).

La famille des nouvelles technologies de l’information et de la communication a tenu, avant-hier, un après-midi studieux sur la problématique de la formation et de l’entreprenariat en Tic au Sénégal.

Organisée par l’incubateur Ctic, en collaboration avec d’autres écoles de formation en Tic au Sénégal, la rencontre, présidée par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a été une occasion pour revenir sur la place que le système actuel de formation accorde au développement d’une économie numérique au sein de nos universités et instituts.

Pour Mary Teuw Niane, il est urgent de procéder à des ruptures fondamentales pour aller vers le mix des compétences dans les enseignements au niveau du supérieur. « La rigidité de la réglementation universitaire héritée de la France est à abandonner », a souligné M. Niane.

Pour traduire cela dans la réalité, il a annoncé certaines initiatives, comme l’ouverture, en décembre prochain, d’une université virtuelle au Sénégal. Grâce à cette formule, les universités parviendront à gérer la problématique de la massification des Facultés.

Les étudiants y trouveront leur compte, car ils n’auront pas besoin de venir à l’université tous les jours, a soutenu le ministre de l’Enseignement supérieur.

La nouvelle institution abritera des Espaces numériques ouverts (Eno) dans des bâtiments disposant de plus de 200 postes de travail numériques ainsi que des salles de visioconférence et de maintenance des équipements.

« L’Etat a déjà bouclé les 50 % du budget de financement de ces espaces numériques qui existeront aussi dans les universités publiques et privées du pays », a indiqué Mary Teuw Niane.

Evoquant les manquements notés dans le système de formation de nos universités, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a estimé qu’il est temps d’accélérer les mutations en accordant un intérêt au développement des métiers des Tic dans les enseignements.

Pour accompagner la dynamique, il a réitéré l’engagement de la tutelle à faire en sorte que tout le système de management dans les universités repose désormais sur les Tic. Au cours de cette rencontre, il a réaffirmé la poursuite de la numérisation des inscriptions des étudiants dans toutes les universités du Sénégal.

Seydou Prosper Sadio

(Source : Le Soleil, 17 mai 2013)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)