twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Enseignement du numérique aux enfants : Happy Coders Academy ouvre ses portes

samedi 27 janvier 2018

Face au développement du numérique, la familiarisation des plus jeunes avec le langage informatique, est devenue nécessaire. Pour y arriver, le Groupe Afrique Challenge a lancé hier, vendredi 26 janvier à Dakar, les programmes de son centre de formation dénommé Happy coders academy.

Ce centre qui offre aux enfants des programmes ludiques de coding pour apprendre la langue du futur et de comprendre le monde de demain, peut accueillir 100 à 150 enfants sur l’année.

« Avec Happy coders academy, nous ouvrons la première école de coding et de robotique au Sénégal parce que le code, aujourd’hui, est le langage futur pour les jeunes enfants et donc, il est important qu’on les y sensibilise », a fait savoir le Pdg du Groupe Afrique Challenge, Alioune Guèye.

Mieux, dit-il, « il s’agit de contribuer à l’écosystème numérique de notre pays en formant une masse critique de jeunes qui maîtrisent ce langage-là ». L’école Happy coders academy s’inscrit dans la dynamique de dépassement du type d’enseignement classique.

Sur ce, dira Alioune Guèye : « aujourd’hui, on est dans la pédagogie inversée où ce sont les enfants qui essaient de répondre à des préoccupations, à des problématiques de l’environnement, de la santé, de l’éducation etc ».

A l’en croire, le Sénégal ne doit pas être en reste face à l’évolution du monde. « On veut donner de l’avance à notre pays en dotant les gamins de compétences numériques qui vont leur permettre d’avoir des métiers intéressants demain, on ne peut pas être décalé par rapport au rythme du monde », a déclaré Alioune Guèye.

Aussi, dira-t-il, que l’initiation des enfants au numérique va développer l’attractivité de notre pays par rapport aux investisseurs nationaux et internationaux. En plus de l’école Happy coders academy de Dakar, le Groupe Afrique Challenge ouvrira d’autres centres à l’intérieur du pays ainsi que dans d’autres pays africains, si l’on se fie à ce qu’a son Pdg.

Mariame Djigo

(Source : Sud quotidien, 27 janvier 2018)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)