twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Enseignement à distance dans toutes les universités : Le SAES met en garde Cheikh Oumar Anne

mercredi 22 avril 2020

Le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) n’approuve pas l’enseignement à distance proposée par les autorités pour permettre aux étudiants de poursuivre les études malgré la fermeture des universités liées à la pandémie du covid-19.

Dans une note parvenue à notre rédaction hier, mardi 21 avril, le Saes déclare que « l’enseignement à distance pour un effectif de près de 150 000 étudiants des universités publiques ne s’improvise pas, au vu de toutes les difficultés objectives rencontrées par l’Université Virtuelle du Sénégal depuis 2013 malgré l’engagement des enseignants ».

Selon le Saes, en prenant cette décision d’enseignement à distance dans toutes les universités, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (Mesri) ne s’est pas référé aux « textes législatifs et réglementaires ni même se préoccuper des conditions de l’applicabilité de cette décision aux enseignants et aux apprenants ».

Dans le communiqué, le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur se dit « fidèle à ses textes fondateurs et à sa vocation de défense de l’enseignement » et « réitère son engagement à participer à la réflexion sur les réaménagements des calendriers universitaires le cas échéant et à consentir les efforts nécessaires pour les rattrapages des enseignements suspendus à cause de la pandémie ».

Par la même occasion, le Saes demande le « respect de l’autonomie scientifique et pédagogique des universités », de « profiter de cette situation pour la finalisation et la livraison des infrastructures pédagogiques dans les différentes universités afin que les enseignements puissent se dérouler dans les meilleures conditions à la reprise ».

Il réitère également sa « position pour une véritable politique de recherches dans notre pays et en Afrique » et exhorte le « gouvernement à publier le décret fixant les règles d’organisation et de fonctionnement des Universités publiques dont le projet a été examiné et adopté par le Conseil des Ministres du 11 mars 2020 ».

Mariame Djigo

(Source : Sud QuotidienDigital Business Africa, 22 avril 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)