twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Enseignement à distance : L’université virtuelle africaine offre des opportunités aux étudiants africains

mardi 12 février 2008

Face aux énormes difficultés rencontrées dans le cadre des études universitaires en Afrique, l’Université virtuelle africaine (Uva) trouve comme alternative l’enseignement à distance. La cérémonie d’ouverture a été lancée hier en présence de 135 participants provenant de 24 universités africaines de 17 pays francophones, anglophones et lusophones à l’hôtel Faidherbe.

L’Université virtuelle africaine (Uva) a lancé hier son programme d’enseignement à distance. Elle inscrit cette initiative dans le cadre du renforcement des capacités des universités africaines. Le programme permet, selon Bakary Diallo, le recteur de l’Université virtuelle africaine, d’offrir aux universités partenaires un programme de renforcement des capacités dans des domaines d’enseignement pointus comme le génie informatique, les études commerciales et financières entre autres. De même, ce programme d’enseignement à distance vise l’augmentation du nombre d’étudiants africains qui veulent accéder aux études supérieures de qualité, selon toujours le recteur.

La première étape du programme d’enseignement à distance de l’Uva s’étale sur plusieurs semaines. Ainsi les enseignements vont se dérouler jusqu’au vendredi prochain pour les anglophones et les lusophones et du 25 au 29 février 2008 pour les francophones. Les initiateurs de cette université sont revenus sur l’importance de ces ateliers de formation. Ils permettent, selon eux, aux participants de pouvoir aider, en retour, leurs universités à réussir le pari d’intégrer les technologies de l’information et de la communication dans leurs programmes traditionnels. Sur ce point, le recteur de l’Université virtuelle africaine a déclaré que le programme de l’Uva apporte une juste réponse au retard que l’Afrique a accusé dans le domaine des nouvelles technologies de l’information et de la communication. A ce propos, d’ailleurs, Bakary Diallo a souligné que le retard accusé par l’Afrique face à l’avancée des nouvelles technologies de l’information est étroitement lié à la fracture numérique.

Pour ce qui est de la qualité des diplômes offerts par le programme de l’enseignement à distance, Bakary Diallo a répondu que ceux proposés par l’Uva, auront la même valeur que ceux décernés par les autres universités du continent et du monde.

El Hadji Mbaye

(Source : Wal Fadjri, 12 février 2008)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)