twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Enseignement à distance : L’Isesco forme les professeurs des filières scientifiques

mardi 31 octobre 2006

L’intégration des technologies de l’information et de la communication dans les collèges et les lycées passe par une maîtrise de cet outil par le corps enseignant. D’où la session de formation organisée à leur profit pour une meilleure vulgarisation de l’enseignement à distance.

Les technologies de l’information et de la communication offrent aux pays qui disposent de faibles moyens financiers et budgétaires de grandes possibilités d’élargissement des contenus et des plateaux de formation grâce à la formation à distance. Forts de cette conviction, l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO), le Réseau africain de formation à distance (RESAFAD) et la Commission nationale pour l’Unesco ont ouvert une session de formation, hier à Dakar, à l’intention des enseignants des collèges et lycées intervenant dans les filières scientifiques.

Selon Amadou O. D. Diallo, représentant le docteur Abdulaziz Othman Altwaïjri, directeur général de l’Isesco, « ce type d’enseignement garantit une répartition géographique équilibrée et équitable des établissements scolaires et offre des services pédagogiques pour tous, en fonction des exigences de l’apprenant. » De plus, « l’enseignement à distance figure parmi les méthodes éducatives modernes qui accompagnent les projets scientifiques, technologiques, sociaux et économiques », ajoute-t-il.

Pour le directeur de l’enseignement moyen secondaire général, Léopold Faye, le développement et la mise en œuvre de formations à distance efficaces revêtent une double complexité technico-pédagogique, nécessitant des ressources humaines qualifiées dans de nouveaux métiers de l’éducation. D’où « la stratégie développée par le ministère de l’Education, basée sur la mise en place de structures spécialisées comme le Resafad ainsi que celle de formation pour les personnels de l’éducation. » À cet effet, souligne M. Faye, « les actions de formation réalisées avec l’appui d’Ong et de partenaires au développement ont permis de générer des acteurs de l’éducation capables de mettre en place des formations à distance mais leur nombre reste insuffisant par rapport aux besoins en ressources humaines ».

Le directeur de l’enseignement moyen secondaire général précise que « les dispositifs de formation à distance doivent permettre de compenser la perte de la co-présence physique de celui qui apprend et de celui qui enseigne par la mobilisation de ressources de la médiation technique ». Cette médiation, indique M. Faye, porte tant sur les contenus d’enseignement que sur la relation pédagogique. « La double médiatisation des contenus et de la relation serait une conséquence de la rupture spatio-temporelle propre à l’enseignement et le processus d’apprentissage. » Aussi, est-il nécessaire, selon lui, de faire la distinction entre médias et médium. « Le premier fait référence aux moyens de communication de masse tels que la radio, la télévision alors que le médium est l’intermédiaire obligé entre l’enseignant et les apprenants tels que les documents imprimés, les images, les illustrations etc. », précise-t-il.

Mamadou Guèye

(Source : Le Soleil, 31 octobre 2006)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)