twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

En France, Emmanuel Macron veut en finir avec les fake news

jeudi 4 janvier 2018

Lors de la présentation de ses vœux de Nouvel An aux médias, le président français Emmanuel Macron a annoncé son intention de partir en guerre contre les fake new : les fausses informations qui circulent sur Internet. D’ici fin 2018, un projet de loi sera soumis au parlement dans ce sens. Emmanuel Macron a estimé mercredi que les fake news sont une menace pour la démocratie. Ces informations délibérément inventées de toute pièce circulent sur des plateformes comme les sites Internet et les réseaux sociaux. L’idée du président français, c’est de responsabiliser les sites qui véhiculent ces fake news. Concernant les réseaux sociaux, le projet de loi pourrait exiger la transparence des identités des comptes.

Des organes de propagande russes dans le viseur

La nouvelle est largement commentée dans la presse française. Plusieurs analystes pensent que le président Macron vise avant tout les organes d’influence financés par la Russie, notamment Sputnik et Russia Today. Emmanuel Macron lui-même avait fait les frais de ces fake news dont certaines ont été véhiculées par ces plateformes lors de la dernière présidentielle française. C’est pourquoi la loi que veut proposer le gouvernement français concernera aussi les périodes électorales où les fake news semblent prendre de réelle ampleur. Durant ces périodes, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) de la France verra aussi ses compétences renforcées. En France, les acteurs du web attendent voir le contour de cette prochaine loi. Tous sont du même avis, la tâche sera compliquée, tant la définition de fake news l’est elle-même quelque fois.

Souleyman Tobias

(Source : CIO Mag, 4 janvier 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)