twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

En Afrique subsaharienne, l’économie mobile est en plein boom

jeudi 5 mars 2020

Les paiements sur mobile de plus en plus développés

L’économie mobile est en train de connaître une croissance très importante en Afrique. Et l’arrivée de nouvelles technologies portées par une génération maintenant très connectée devrait continuer à pousser ce secteur.

En Afrique, une grande partie de la population accède aux services sur Internet non pas depuis un ordinateur, mais depuis un mobile. À la fin de 2018, on comptait 456 millions d’utilisateurs de services mobiles en Afrique subsaharienne. C’est une augmentation de +20% par rapport à l’année dernière. Et cette frénésie n’est pas prête de s’arrêter : d’ici à 2025, le nombre de personnes qui souscrivent à des services mobiles devrait augmenter de +4.6%, soit 167 millions de mobiles en plus. On estime ainsi qu’à cette date, la moitié de la population aura accès à Internet sur son mobile.

Par ailleurs, le continent africain se distingue par la jeunesse de ses habitants. Pour l’économie mobile, ce dynamisme est clé : il générera une part importante du chiffre d’affaires dans les années à venir.

La 2G tire sa révérence, place à la 3G et la 4G

Ce qui permet cette progression exponentielle, c’est le développement des technologies mobiles. Si les smartphones sont maintenant bien implantés en Afrique subsaharienne, les réseaux mobiles étaient jusque là majoritairement en 2G. En 2019, la 3G s’est fait sa place et représente 45% des connexions sur l’année. Quant à la 4G, elle représentera 23% des connexions d’ici à 2025.

Des plateformes en lignes qui doivent s’adapter

Pour les fournisseurs de services sur Internet, tout l’enjeu est donc de proposer des services adaptés aux réseaux mobiles. Au niveau de l’ergonomie, l’affichage « responsive » est un incontournable : il permet aux sites de s’adapter aux appareils des utilisateurs, en particulier les différents mobiles. Et les services bancaires 2.0, comme les applis de paiement mobiles, ont envahi les habitudes. Notamment grâce à des applis comme M-pesa, qui permet d’envoyer rapidement des fonds, ou encore le service Hikash, qui permet à chacun d’accéder à des prêts directement sur son mobile.

Les loisirs sont également affectés par cette ruée vers les technologies mobiles. Les jeux mobiles décollent, en particulier les jeux de hasard. Les sites qui recensent les casinos en ligne les plus fiables, comme Crazy Vegas casino en ligne, jugent autant l’accessibilité sur PC que sur mobile de jeux tels que les machines à sous, la roulette ou le blackjack. Et il y a de quoi : les machines à sous représentent 70% des profits globaux pour les jeux sur mobile.

Sans grande surprise, les applis de messagerie sont également très utilisées. Pour les quatre Afriques réunies, WhatsApp Messenger et Facebook Lite restent favorisées, et toutes deux proposent des services de paiements intégrés. Elles participent donc au développement de cette économie mobile. Il faudra également suivre le progrès de Telegram, dont l’appli mobile devrait intégrer dans les mois à venir un réseau de paiement.

L’Afrique subsaharienne est donc positionnée pour être un catalyseur dans les années à venir. L’émergence progressive d’applications africaines devrait également permettre de booster cette industrie, afin de continuer à porter cette dynamique.

Amadou Bailo Diallo

(Source : Afrikmag, 5 mars 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)