twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Emergence de la presse en ligne : Les enjeux d’une régulation

vendredi 29 novembre 2013

Le président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra), Babacar Touré, a estimé l’urgente nécessité de mettre sur pied un cadre juridique pertinent pour la presse en ligne. C’était hier, jeudi 28 novembre, à l’occasion du 5ème anniversaire du site d’informations en ligne, PressAfrik dont le thème est : Emergence de la presse en ligne au Sénégal : enjeux et perspectives.

A l’occasion de son cinquième anniversaire, PressAfrik, un site d’information en ligne, a posé le débat sur les véritables enjeux et perspectives de la régulation des médias électroniques au Sénégal.

En effet, l’atelier portant sur la régulation de la presse en ligne a été un cadre pour le président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) d’insister sur l’urgente nécessité d’actualiser les textes du cadre juridique existant dans une perspective de définir une politique publique adaptée à ce secteur.

Babacar Touré qui l’a annoncé hier, jeudi 28 novembre, a présidé cette rencontre placée sous le signe : émergence de la presse en ligne au Sénégal : enjeux et perspectives.

Conscient de la percée de l’outil informatique qui bouleverse les méthodes de communications, Babacar Touré a relevé que « le cadre juridique et institutionnel, les politiques publiques deviennent inadaptés, voire obsolètes, lorsqu’ils ne réajustent pas leur contenu afin de se conformer au nouvel environnement ».

La réactualisation des textes du cadre juridique ainsi que l’accroissement de l’intervention du régulateur pourront enrayer la divulgation du contenu des productions sans autorisations d’exploitation de service audiovisuel.

Par conséquent, indique le président CNRA, « la protection des droits d’auteur souffre des limites de la réglementation sur l’internet ». « Les informations et les services mis à la disposition du public appellent à une extension du champ de régulation des contenus nonobstant le type de support.

A la liberté de circulation des œuvres, il faut allier la protection de l’ordre public, des droits (humains, de propriété... ) », a-t-il ajouté. Le directeur de publication de PressAfrik.com a laissé entendre que « la presse en ligne, c’est la régulation.

Cela est devenu un besoin réel. Nous avons en tant que journal en ligne, pris la délicate option d’impulser les acteurs pour ne pas être insensible à cette préoccupation assourdissant ».

Ibrahima Baldé

(Source : Sud Quotidien, 29 novembre 2013°

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)