twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Élections en RDC : Internet coupé, au lendemain du scrutin du 30 décembre

lundi 31 décembre 2018

Le réseau Internet était inaccessible à Kinshasa le lundi 31 décembre à la mi-journée. Ces perturbations interviennent alors que la compilation des résultats des élections est en cours dans tout le pays.

« Internet vient d’être coupé ». C’est par ces mots que le secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco), l’abbé Donatien Nshole, a débuté son point de presse de la mi-journée, pour rendre compte des opérations de dépouillements et de compilation, en cours dans tout le pays. L’abbé a « supposé » qu’il s’agissait d’un « problème technique ».

Un responsable d’une société de téléphonie, à Kinshasa, a toutefois assuré à Jeune Afrique avoir reçu par téléphone une « instruction consistant à demander à couper la transmission des images et des vidéos sur Internet et à ralentir les autres services ».

Les pannes ont toutefois rapidement été bien plus importantes. À la mi-journée, le réseau mobile était inaccessible à Kinshasa chez plusieurs opérateurs (Vodacom, Orange, Airtel…), ainsi que dans la plupart des hôtels.

La compilation des résultats compromise ?

Cette coupure d’Internet intervient au lendemain du scrutin crucial du 30 décembre, et alors que la compilation des résultats est en cours dans tout le pays.

Les centres de compilation devait en principe transmettre électroniquement ses données au siège de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), à Kinshasa. Les quelque 40 000 observateurs de la Cenco doivent, eux aussi, faire remonter le 31 décembre la majorité de leurs rapports sur le dépouillement, qui a débuté la veille. La Cenco avait toutefois prévu de faire transiter une partie de ses résultats par des réseaux téléphoniques des pays voisins, depuis les régions frontalières, ainsi que des téléphones satellitaires.

À 9h ce matin, la Cenco avait reçu 4 161 rapports (sur quelque 20 000 centres de vote). 3 626 d’entre eux indiquaient que le nombre de bulletins dans l’urne était égal aux données de la machine à voter.

Au sein du camp présidentiel, on affirmait avoir compilé, à la mi-journée, entre 25 et 30% des résultats. Mais il s’abstenait de rendre public toute estimation avant la publication de la Ceni, selon Barnabé Kikaya Bin Karubi, un des porte-paroles du candidat Emmanuel Ramazani Shadary, citant les engagements pris auprès des observateurs de la SADC. « Notre plateforme est sereine », a-t-il toutefois affirmé.

Quant aux couacs qui ont émaillé la journée du vote, le 30 décembre, Kikaya a estimé qu’ils étaient « inhérents à tout processus électoral », et « heureusement pas de nature à compromettre » le scrutin.

Les premiers résultats partiels ne sont pas attendus avant mardi 1er janvier.

Pierre Boisselet et Trésor Kibangula

(Jeune Afrique->https://www.jeuneafrique.com/], 31 décembre 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)