twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Élections au Bénin : l’internet mobile et les réseaux sociaux fortement perturbés

dimanche 28 avril 2019

Alors que des élections législatives se tiennent ce dimanche au Bénin, sans les partis d’opposition qui n’ont pas été autorisés à concourir, les réseaux sociaux et services de messagerie sont difficilement accessibles. L’internet mobile est par endroits complètement coupé.

Les bureaux de vote ont ouvert dimanche 28 avril à 7 h 00, heure locale, au Bénin pour des élections législatives sous tension dans un pays pourtant considéré comme un modèle de démocratie en Afrique de l’Ouest.

Mais dans la soirée du samedi 27 avril, des internautes ont signalé à RFI que les réseaux sociaux tel Facebook et Twitter et les services de messagerie comme WhatsApp connaissaient des dysfonctionnements. Voir étaient complètement inaccessibles, sans l’aide d’un service de VPN.

Le site Netblocks, qui dresse une cartographie d’internet dans le monde, signalait ces ralentissements de connexion des réseaux sociaux en début de matinée.

Internet sans frontières, par voie de communiqué, a « condamné avec la plus grande fermeté le blocage des réseaux sociaux intervenu au Bénin ». « Nous exhortons les autorités à rétablir l’accès aux réseaux sociaux dans les meilleurs délais », a déclaré Qémal Affagnon, coordonnateur Afrique de l’Ouest d’Internet sans frontières.

Pour François Patuel, chercheur pour Amnesty International basé à Dakar, c’est une « violation flagrante du droit à la liberté d’expression un jour d’élection ».

« Personne n’arrive à se connecter sur les réseaux sociaux au Bénin depuis 1 h du matin. WhatsApp, Twitter, Facebook : tout est bloqué apparemment. Je n’arrive à joindre aucun de mes proches », écrivait ce matin sur sa page Facebook Mylène Flicka, fondatrice du média béninois Irawo. Elle invitait tous ses contacts à utiliser un VPN.

Les internautes béninois se sont mis à activer un VPN pour poster sur les réseaux sociaux, faisant état de leur inquiétude, en reprenant un hashtag : #BeninShutDown.

En milieu de matinée, c’est l’internet mobile dans son ensemble qui s’est mis à montrer des signes de ralentissement. Plusieurs sources ont confirmé à RFI ne plus du tout avoir accès à internet depuis leur téléphone portable utilisant les réseaux des deux principaux opérateurs du pays, MTN et Moov.

Contactée par RFI en milieu de matinée, la présidence béninoise n’avait « pas d’explication » à donner.

Steven Jambot

(Source : RFI, 28 avril 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)