twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Elargissement de son réseau : Tigo Sénégal a investi plus de 50 milliards depuis le début de l’année

mardi 27 août 2013

Au moment d’accueillir à Dakar le Pdg de son groupe, Millicom international cellular, la maison-mère de Sentel qui drive l’opérateur, Tigo rappelle que le Sénégal est un maillon essentiel de sa stratégie de groupe.

Afin d’offrir une meilleure couverture 3G+ à ses abonnés de Dakar et des régions du centre du pays, « Tigo Sénégal a investi plus de 50 milliards de F Cfa dans la modernisation et l’extension de plus de 300 sites de son réseau ». Ces actions du second opérateur de téléphonie mobile du pays visent aussi à assurer un service internet plus rapide, soit 21 Mbps. Dans un communiqué publié hier, la filiale du groupe Millicom international cellular (Mic) annonce que « 177 nouvelles zones seront couvertes dans les 14 régions du Sénégal ». Cette entreprise attend d’ailleurs la visite au Sénégal de son président directeur général, Hans-Holger Albrecht. Cette visite rappelle, d’après le communiqué, l’importance que Tigo accorde à ce pays. « C’est parce que nous croyons en ce pays, le Sénégal, que nous continuons d’y investir », indique d’ailleurs le document.

Cela mérite d’être dit, car depuis quasiment 2003, la filiale sénégalaise de Millicom cellular est passée par plusieurs péripéties qui ont fait croire aux différents observateurs que la compagnie allait finir par se retirer du Sénégal. Ces mêmes observateurs expliquent d’ailleurs par lesdites péripéties, notamment ses déboires avec le régime du Président Wade, la baisse relative de la popularité de Tigo au Sénégal.

Quoi qu’il en soit, Tigo, qui est la marque de Sentel Sénégal, et qui se vante d’avoir réussi à 100% l’identification de ses abonnés, déclare même être prête à un défi plus grand qui semble inquiéter ses concurrents. C’est ainsi que cette société implantée dans 13 pays, dont 7 sont situés en Afrique, « souhaite vivement la mise en place de la mesure sur la portabilité des numéros ». Cela permettrait aux usagers du mobile de pouvoir conserver le même numéro quel que soit l’opérateur chez lequel on est abonné, en changeant seulement le préfixe. « Nous croyons que chaque abonné doit se voir offrir la possibilité de rester propriétaire de son numéro et de choisir l’opérateur répondant le mieux à toutes ses attentes », argumente le communiqué.

Awa Guèye

(Source : Le Quotidien, 27 août 2013)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)