twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

El Malick Seck ne sera pas déféré : Le Président Wade fait libérer l’administrateur de Rewmi

jeudi 8 novembre 2007

Vingt quatre heures après son interpellation à Thiès et sa garde à vue dans les locaux de la division des investigations criminelles (DIC), El Malick Seck, l’administrateur du journal en ligne Rewmi.com recouvre la liberté. Un signe de décrispation après d’intenses concertations entre les éditeurs de presse et le ministre de l’intérieur instruit depuis l’étranger par le Chef de l’Etat, Maître Abdoulaye Wade.

Décrispation dans le milieu de la presse. Avec la libération de l’administrateur du site Rewmi.com détenu depuis hier dans les locaux de la Dic, c’est un ouf de soulagement dans le milieu de la presse où les éditeurs, en première ligne dans une concertation avec le ministère de l’intérieur, ont désamorcé la bombe en obtenant, sa libération et la promesse ferme des autorités de desserrer l’étau de la justice sur les autres journalistes. Les instructions du Chef de l’Etat depuis l’étranger où il se trouve ont permis de décanter la situation.

Maître Wade est monté au créneau depuis hier pour instruire Maître Ousmane NGom de prendre en main la situation. En invitant d’abord ce dernier à rencontrer les éditeurs de presse et à chercher des voies de sortie de crise ensemble, le Chef de l’Etat a recommandé dans la même foulée que cessent certaines poursuites et que le droit à la marche consacré par la constitution, soit rétabli dans les cas où les manifestants satisfont aux exigences de la loi. Une décision du pouvoir libéral qui intervient au même moment où les éditeurs et l’ensemble des secteurs actifs de la profession se concertaient pour organiser la riposte. Maintenant que la bombe est désamorcée avec cet acte d’apaisement , le pouvoir ira-t-il jusqu’au bout de sa logique de décrispation, notamment en faisant bénéficier aux autres journalistes détenus des mesures prises concernant le cas El Malick Seck ? Si l’espoir reste maigre pour Pape Amadou Gaye et compagnie, au regard des charges retenus contre eux, de suivre la voie tracée par El Malick Seck, une liberté provisoire pour les journalistes n’est pas à exclure.

(Source : Nettali, 8 novembre 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)