twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Egypte : les opérateurs télécoms sanctionnés pour violation des règles sur la portabilité des numéros mobiles

lundi 17 mai 2021

Le régulateur télécoms se montre de plus en plus intransigeant face aux manquements à la réglementation des opérateurs. Son objectif est d’accroître leur responsabilité sur le marché et de garantir aux consommateurs une expérience de haute qualité.

Les opérateurs de téléphonie mobile Telecom Egypt, Vodafone Egypt, Orange Egypt et Etisalat Misr ont écopé d’une amende globale de 20,65 millions de livres égyptiennes (1,3 million USD), samedi 15 mai, pour violation des règles relatives à la portabilité des numéros mobiles (MNP). L’Autorité nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) d’Egypte a puni l’opérateur historique Telecom Egypt d’une amende de 3,9 millions de livres ; 3,95 millions pour Etisalat Misr ; 5,8 millions pour Orange Egypt et 7 millions pour Vodafone Egypt.

Selon la NTRA, les violations reprochées aux opérateurs télécoms « étaient principalement liées au rejet injustifié des demandes MNP, à l’indisponibilité de réponse aux demandes MNP dans les 24 heures à compter de la date de l’enquête ou à la non-activation du numéro sur le réseau de l’opérateur après MNP ». Pour le régulateur, la MNP a été instaurée pour garantir aux utilisateurs des services de haute qualité et la sanction infligée aux opérateurs télécoms traduit les efforts déployés pour garantir que les utilisateurs exercent leurs droits dans la relation utilisateur-opérateur.

La sanction des opérateurs rentre dans le cadre de l’ensemble des mesures prises il y a peu par le régulateur télécoms pour relever la qualité des services offerts aux populations, notamment la mise en place d’un nouveau mécanisme permettant de mesurer le délai de résolution des réclamations des utilisateurs à partir du moment où elles sont soumises à l’opérateur.

En frappant les opérateurs télécoms au portefeuille, l’ANRT veut accentuer leur responsabilité sur le marché télécoms. En veillant à ce qu’ils améliorent constamment la qualité de leurs prestations, le régulateur veut garantir aux populations une expérience télécoms de très haute qualité.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 17 mai 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)