twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Egypte : le régulateur télécoms a édicté 21 droits qui renforcent le pouvoir des consommateurs

lundi 29 mars 2021

En 2020, le taux de satisfaction des abonnés télécoms était au-dessus de 50%. l’Autorité nationale de régulation des télécommunications estime ce taux toujours insuffisant pour la qualité de service qu’il veut voir dans le pays. Elle souhaite le hisser au niveau des standards internationaux.

Dimanche 28 mars, l’Autorité nationale de régulation des télécommunications (ANRT) d’Egypte a édicté, pour les consommateurs, 21 droits que les sociétés Telecom Egypt, Orange Egypt et Etisalat Misr devront respecter scrupuleusement. Eparpillés dans diverses réglementations nationales sur les télécoms, ces droits condensés en une liste permettent aux opérateurs d’identifier clairement les points sur lesquels le régulateur jugera davantage leur service client.

Selon l’ANRT, l’objectif de cette nouvelle action est le renforcement du pouvoir des consommateurs en tant qu’entité. Les abonnés télécoms sont édifiés sur leurs droits lorsqu’ils s’abonnent à un service télécoms, l’utilisent et le payent ; ainsi que sur les obligations des entreprises télécoms à leur endroit, notamment la protection des données personnelles, le suivi de la consommation.

Le regain d’attention qu’accorde l’ANRT à la protection des droits des abonnés s’inscrit dans le cadre de sa stratégie lancée en 2020 afin d’augmenter le taux de satisfaction des utilisateurs dans le pays. Bien qu’il soit au-dessus de 50% selon le ‏« Mobile Services Customer Satisfaction Survey Report » publié en février 2021 par le ministère des Communications et des Technologies de l’information, le régulateur pense que les acteurs télécoms peuvent faire bien mieux.

En donnant aux consommateurs les outils pour mieux faire valoir leurs droits, l’ANRT veut inciter les opérateurs télécoms à hisser leur qualité de service aux standards internationaux. Le régulateur télécoms est conscient que ce n’est qu’avec des services télécoms de haute qualité que la transformation numérique du pays sera un succès.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 29 mars 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)