twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Egypte : Le pouvoir renforce son contrôle sur la Toile

dimanche 2 septembre 2018

Une loi visant officiellement à réguler internet vient d’entrer en vigueur en Egypte. Elle concerne les médias appartenant à l’Etat. Une loi similaire avait été adoptée il y a deux semaines pour les médias non étatiques. Dans les deux textes, celui qui publie de « fausses informations » est passible de prison et d’amende. La surveillance des réseaux sociaux est, elle, accrue.

Depuis le rôle joué par Internet dans le soulèvement contre l’ex-président Moubarak en 2011, la Toile est en ligne de mire des gouvernements égyptiens successifs, des Frères musulmans au président al-Sissi.

Une série de lois ont été adoptées pour, officiellement, réguler la Toile. Les deux dernières sont les plus draconiennes. Le site qui publie des informations jugées fausses ou portant atteinte à la paix sociale ou aux valeurs de la société est passible d’une peine de prison et d’une lourde amende pouvant atteindre l’équivalent de huit années de salaire minimum.

Épée de Damoclès

Pour des organisations de défense des droits de l’homme, la définition très floue du délit est considérée comme une épée de Damoclès menaçant tous les médias mais aussi des dizaines de milliers d’internautes.

En effet, il suffit d’avoir un compte suivi par plus de 5 000 personnes pour être considéré comme un média et tomber sous le coup de la loi.

Plus de 500 sites d’informations ou d’ONG sont actuellement bloqués en Egypte, selon l’Association pour la liberté de pensée et d’expression (AFTE), basée au Caire.

Alexandre Buccianti

(Source : RFI, 2 septembre 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)