twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Écoutes téléphoniques sur les populations : « le Sénégal n’en a pas les ressources … » selon le Président de la CDP

mercredi 13 mai 2015

Les rumeurs d’écoutes téléphoniques qui surgissent souvent au Sénégal ne sont pas toujours fondées, a dit le Docteur Mouhamadou Lo, Président de la commission de données personnelles.

Il a indiqué que l’Etat n’avait même pas les ressources pour le faire, puisque cela engage des procédés techniques coûteux. Il a cependant indiqué qu’il existait un vide juridique sur cette question.

« Sur les écoutes téléphoniques au Sénégal, il y a un vide juridique, il n’y a pas de loi qui régit les écoutes. Donc, s’il n’y en a c’est illégal. Ensuite il faut pouvoir prouver qu’il y a une écoute. Il faut après porter plainte. Il faut faire attention aux rumeurs. Techniquement aussi, l’écoute téléphonique est très difficile et ce n’est pas aussi facile que cela, nonobstant le fait que les ressources pour ce faire n’existent guère... »

Sur les enregistrements vidéos ou sonores indûment faits, le Président de la CDP a ajouté que la commission qu’il dirige peut accompagner tout plaignant au niveau de la justice s’il a subi ce préjudice. « La vidéo comme celle de la mairie de la Médina, est une donnée à caractère personnelle et si quelqu’un s’estime lésé, il peut s’adresser à nous. Et nous allons l’accompagner dans sa démarche judiciaire et le mettre en contact avec le Procureur, car on a un contact direct avec la brigade contre la cybercriminalité », a-t-il révélé.

Mouhamadou Lo faisait ainsi face à la presse à l’occasion d’un petit déjeuner de presse pour entretenir les journalistes sénégalais sur l’organisation d’un Forum Africain sur la protection des Données Personnelles (FA/PDP - DAKAR 2015). Prévu du 19 au 20 Mai prochain le forum réunira 300 participants. Ce forum servira d’espace d’échanges entre experts œuvrant dans le domaine de la protection des données personnelles.

(Source : Dakar Actu, 13 mai 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)