twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ecole au Sénégal (EAS) : apprendre en ligne

jeudi 30 octobre 2014

Lancée en janvier 2012 par un entrepreneur sénégalais, Ecole au Sénégal (EAS) est présentée par ses promoteurs comme la « première plateforme didactique d’Afrique francophone ».

C’est une plateforme web et mobile destinée à l’apprentissage sur internet. Elle a pour but de contribuer à l’amélioration du système éducatif sénégalais et de permettre aux usagers d’apprendre et de réviser en utilisant les Technologies de l’Information et de la Communication.

« C’est un projet qui vient répondre à une demande forte en éducation de qualité au Sénégal », indique Chérif Ndiaye, fondateur et directeur général de la structure Sign Up, conceptrice de la plateforme EAS.

Selon M. Ndiaye, Ecole au Sénégal fait partie d’un projet pilote consistant à rendre accessible les matières jugées difficiles comme les mathématiques. « Chaque jour, un professeur de maths vient donner un cours qui est filmé et mis en ligne.L’année dernière on a réussi le challenge de mettre en ligne tout le programme mathématiques de terminale S1 et S2 », ajoute Chérif Ndiaye.

L’objectif des promoteurs est de mettre en ligne l’ensemble du programme scolaire sénégalais des classes de Terminale dans les séries littéraire et scientifique. « Actuellement on dénombre plus de 360 vidéos en ligne, nous comptons augmenter le nombre sous peu », explique M. Ndiaye.

La première version d’Ecole au Sénégal était en texte. L’expérience a montré que les usagers s’adonnent moins à la lecture et n’exploitent pas les documents. Chérif Ndiaye en donne l’explication : « on a fait un sondage qui nous a montré que la jeunesse est orientée vers les vidéos ».

La plateforme Ecole au Sénégal, soutenue par la fondation France Télécom, se fixe comme défi à l’horizon 2020 « d’avoir tout le contenu du programme scolaire sénégalais de la Sixième à la Terminale ».

Par ailleurs, le projet permettra de donner, entre autres, des informations relatives aux écoles, aux performances individuelles et collectives des élèves durant l’année scolaire

Conscient des difficultés que rencontrent les enseignants dans l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), EAS veut les former pour une meilleure exploitation des contenus en ligne.

(Source : Digital Dakar, 30 octobre 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)