twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

E-Gouv : l’informatisation traîne des pieds

samedi 25 octobre 2008

Même si, comme l’a remarqué Abdoul Mbaye, il est apparu que chaque concessionnaire a fait montre d’une réelle volonté de faire respecter des délais réduits (entre 3 et 15 jours), il reste que la recommandation relative à la mis en ligne des formulaires pour gagner du temps a été très peu prise en compte. A l’exception de la Sde qui a introduit dans son site (http://www.sde.sn/) une facilité de téléchargement du dossier, faisant gagner un déplacement aux demandeurs, tous attendent encore la généralisation d’un intranet sur les procédures qui ne se fera pas sans la formation, l’équipement et l’encadrement des services concernés. La marie de Dakar dont les efforts ont été salués à jute titre, veut aller plus loin que le site web (http://www.dakarville.sn/) sur lequel sont disponibles toutes les informations et le Guichet unique déjà effectif pour l’obtention du permis de construire. Selon l’architecte Mme Diop, le serveur vocal en cours d’installation devrait permettre aux demandeurs de suivre leurs dossiers sans bouger, surtout grâce à une étroite collaboration avec l’Urbanisme. Autrement, la même complainte transparaît dans tous les discours quant aux retards dans la transmission des dossiers entre services. Le facteur humain étant ici déterminant, M. Mor Talla Kâne de la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (CNES), a abondé dans le sens de la demande adressée chaque fois par Abdoul Mbaye aux intervenants sur l’utilisation de l’Internet. Pour autant, les concessionnaires ne voient pas d’issue à la question des multiples cachets et visas à chercher au niveau de la police (certificats de résidence, légalisations), des maires ou des délégués de quartier, etc. Quant au secteur privé représenté par Mme Bâ de la Sipres, par ailleurs présidente du regroupement des promoteurs immobiliers, elle en appelle au renforcement du guichet unique, à une articulation entre permis de construire et autorisation de lôtir et à l’éclaircissement du vieux contentieux lié aux investissements privés dans les raccordements qui sont reversés dans le patrimoine des sociétés concessionnaires.

F. Sambe

(Source : Le Soleil, 25 octobre 2008)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)