twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

E-Africa : un nouvel espoir pour l’Afrique

vendredi 30 novembre 2001

L’espoir de voir l’Afrique sortir de son isolement de la sphère d’évolution des TIC, que seuls quelques optimistes militants nourrissent encore, a vu souffler un vent nouveau à Johannesburg en Octobre 2001 à l’occasion de l’organisation réussie de ITU TELECOM AFRICA 2001. L’Afrique du Sud, qui a relevé et gagné le défi posé par l’organisation de cette manifestation d’envergure mondiale, a ainsi donné toute la mesure d’une renaissance africaine que les plans "Mbeki-Wade" fusionnés dans le Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD) veulent impulser. Désormais, l’objectif à court terme est de replacer le continent africain sur la mappemonde des TIC d’où les "intégristes du marché » l’avaient gommé sans état d’âme. Déjà, grâce à un esprit d’innovation et à l’utilisation d’applications nouvelles de haute facture technologique adaptées aux besoins locaux, des pays comme l’Afrique du Sud, l’Egypte, la Tunisie, le Sénégal, le Maroc et le Ghana démontrent qu’ils sont entrain d’imprimer un cours nouveau à la dynamique africaine en cessant de se lamenter pour se poser en acteurs conscients. Le travail de ces pionniers devrait être conforté par la décision de lancer cette importante initiative qu’est E-Africa. Conçue dans la perspective de matérialiser le Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD) dans le secteur des TIC, elle sera dirigée par le Président Alpha Oumar Konaré, dont l’engagement pour la construction de nouvelles passerelles du développement ne s’est jamais démenti depuis la rencontre mémorable de Bamako 2000. Espérons que cette nouvelle initiative permettra à l’Afrique de faire des avancées significatives en direction de sa participation pleine et entière à la Société de l’information.

Amadou Top
Président d’OSIRIS

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)