twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Droits des consommateurs dans les télécoms et les TICS : Le réseau des consommateurs africains pour une réglementation régionale

samedi 18 avril 2009

L’association des consommateurs du Sénégal (Ascosen) a annoncé mercredi aux journalistes qu’un réseau des consommateurs africains des Tics (Récatic) a été créé pour défendre les droits des consommateurs dans les télécoms et les technologies de l’information et de la communication.

Lancé par la ligue pour la défense du consommateur au Bénin, le projet intitulé « les services de télécommunications et des droits des consommateurs en Afrique » est financé par Open initiative for West Africa (Osiwa). Selon Romain Abilé Houéhou, président de Récatic, le projet permettra d’impulser une nouvelle dynamique au secteur des télécommunications à travers la prise en compte des préoccupations des consommateurs, au niveau qualité et coût des services à l’échelle nationale et régionale. Pour mener à bien ses activités, le Recatic, conduit par son président, M. Houénou, a entamé, depuis le 4 avril dernier à Abuja, une campagne médiatique de sensibilisation des pouvoirs publics sur les droits des consommateurs dans les télécoms et tics. Après Abuja et Ouagadougou, c’est au tour du Sénégal de recevoir la délégation du réseau, dans le cadre de la campagne ouest-africaine visant, d’après M. Houéhou, à faire intégrer dans les législations communautaires qui encadrent les télécoms et les tics en Afrique de l’Ouest, les droits fondamentaux des consommateurs reconnus par les Nations Unies que sont notamment : droit à la satisfaction des besoins essentiels, droit à la représentation, droit au choix, droit à une garantie sur le produit, droit à l’information, droit de recours, droit à l’éducation, droit à un environnement sain.

En marge de cette rencontre, le président de l’Ascosen, Momar Ndao, s’est aussi prononcé sur la vente des actions de l’Etat au niveau de la Sonatel. Il fustige cette idée de l’Etat de vouloir vendre ses actions à un pays étranger, car, soutient-il, l’Etat n’est pas n’importe quel actionnaire.

Maguette Guèye

(Source : Le Soleil, 18 avril 2009)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)