twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Droit de réponse Sonatel

lundi 15 juillet 2013

« Suite à la publication le jeudi 11 juillet dernier d’un article intitulé « Facturation de la boite vocale d’Orange, les consommateurs dénoncent un vol », Sonatel tient à apporter les précisions importantes suivantes :La facturation de la boite vocale n’a connu aucune modification depuis des années. Sonatel précise que la consultation par le client de sa boîte vocale est gratuite.

Le client dont l’appel est acheminé sur la boite vocale de son interlocuteur n’est pas facturé dans les 03 secondes suivant la réception du message d’indisponibilité (temporisation de trois secondes), ce qui lui permet de raccrocher avant s’il ne souhaite pas laisser de message sur la boite vocale de son interlocuteur.

Sonatel est le seul opérateur au Sénégal à avoir mis en place ce système de temporisation.Le client n’est donc facturé qu’à compter de la 4ème seconde. Pour renforcer son souci permanent de transparence dans la facturation du client, Sonatel a mis en place depuis juin 2013 un nouveau service de suivi consommation (SMS d’information sur le coût de la dernière communication) qui donne d’ailleurs au client la possibilité de vérifier lui-même la facturation ou non de l’utilisation de la boite vocale de son interlocuteur ».

Le vers est dans l’Orange !

Après avoir eu droit à la parole pour apporter des réponses aux accusations des consommateurs sur la facturation de sa boîte vocale, le groupe Sonatel tente de sauver sa face en cherchant à corriger les carences d’un de ses plus hauts cadres. Lequel n’a pas été -du point de vue de ses supérieurs- à la hauteur pour apporter la réponse que le groupe voudrait bien entendre. Si le chef du département de la Réglementation d’une entreprise de la trempe de Sonatel n’est pas en mesure de fournir une réponse dans une réunion où il est censé avoir le profil de l’emploi, c’est inquiétant. Cela signifierait sans doute qu’il y a dans l’Orange des vers qui risquent de le pourrir et que les consommateurs ont tout à fait raison de réclamer la portabilité pour détaler.

Que Sonatel, malgré les moyens colossaux à sa disposition pour communiquer, connaisse une asymétrie d’information en interne, on peut le tolérer. Mais qu’elle tente de se défausser sur un journaliste qui a fait son travail comme le recommandent les règles de sa profession relève du mépris et d’un manque de respect qu’aucune rédaction sérieuse ne devrait accepter. L’équilibre a toujours été et restera un credo chez moi. Et je n’y faillirai jamais.

Seyni Diop

(Source : Wal Fadjri, 15 juillet 2013)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)