twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Drague sur Internet : un pilote de l’armée à la barre

vendredi 24 juillet 2009

Le tribunal des flagrants délits de Dakar siégeant vendredi a mis en délibéré jusqu’à lundi le jugement d’un jeune militaire de l’armée de l’air sénégalaise accusé de tentative de débauche sur une jeune étudiante de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) connue à partir d’Internet

A la barre, le prévenu, un diplômé de l’école de la Royale air Maroc et pilote d’avion, a fait part de son profond regret après avoir reconnu s’être adonné par mimétisme et par inexpérience à une drague via l’internet.

Initié au Net par un ami, il fait à force de naviguer sur toile la connaissance d’une jeune étudiante de l’université de Dakar et l’invite chez lui, dans le secret espoir de vérifier les confidences de certaines de ses connaissances relatives à la légèreté des mœurs des filles sénégalaises.

L’étudiante confirme tout cela devant le tribunal, soulignant que c’est lasse de recevoir des SMS sulfureux sur son portable, qu’elle finit par s’en ouvrir à la gendarmerie. Piège est tendu au jeune militaire qui ne se doutant de rien invite l’étudiante chez lui. Les gendarmes feront irruption dans la chambre au moment où ce dernier est à moitié nu.

Déféré au parquet dans un premier temps, puis traduit au tribunal, le pilote âgé de 27 ans reconnaît les faits et demande pardon en promettant de ne plus recommencer.

Ses avocats ont plaidé la relaxe au motif que leur client est ‘’une valeur sûre de la nation sénégalaise’’ ayant fait de brillantes études sanctionnées d’une maîtrise en mathématiques et d’une formation à la prestigieuse école de l’armée de l’air du Maroc. S’y ajoute, ont-ils relevé, que le jeune homme a agi comme un novice s’adonnant au jeu des internautes.

La défense a également souligné que la partie civile a pardonné au jeune militaire en renonçant aux poursuites déclenchées contre lui.

Selon un officier qui assistait au procès, si le tribunal condamne l’accusé à une peine supérieure ou égale à six mois de prison ferme, il risque d’être radié de l’armée. Au cas contraire, il fera tout juste l’objet d’une simple punition au niveau de sa compagnie.

Le verdict du tribunal est attendu lundi.

(Source : APS, 24 juillet 2009)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)