twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Douanes - Ambitions pour l’année nouvelle : Généraliser l’informatisation

samedi 28 janvier 2012

L’Administration des Douanes veut étendre le système Gaïndé, son nouveau modèle informatisé à tous les bureaux secondaires du pays.

Mouhamadou Makhtar Cissé décline les perspectives de l’Ad­mi­nistration douanière de 2012. En marge de la Journée internationale de la Douane, le patron des gabelous a annoncé que le principal défi de ses services est de consolider la généralisation de l’informatique. M. Cissé a indiqué : « Le Sénégal ne se limite pas à Dakar. Nous allons d’ici le mois de juin, ouvrir le système Gaïndé à tous les bureaux secondaires. Et d’ici la fin de l’année, nous comptons équiper les unités qui se trouvent aux frontières les plus reculées pour que toutes les unités douanières soient interconnectées et que la surveil­lance puisse se faire au mieux. » Mouhamadou Makhtar Cis­sé a ajouté qu’à partir du moment où les effectifs se réduisent, les ressources financières également s’amenuisent, les Douanes ne peuvent miser que sur un outil technologique et informatique puissant pour pouvoir sécuriser les frontières. « Il faut qu’on puisse communiquer à temps réel, échanger des informations pour mieux contrecarrer les entreprises de fraude et mieux collecter des re­cet­tes », assure le Directeur général.

En termes de recettes, les Doua­nes sénégalaises ont collecté environ 500 milliards de francs Cfa en 2011. En 2012, l’Adminis­tration veut aller au-delà.

Mouhamadou Makhtar Cissé in­dique que le système Gaïndé s’ex­porte et rivalise avec le meil­leur système douanier au monde. La coopération sur le plan informatique s’est matérialisée par une rétrocession d’une version du système Gaïndé à la Douane kenyane et d’un module du système Orbus à la Douane burkinabè. Selon le Directeur général, ces pays se sont rendu compte que les Douanes sénégalaises ont « un système endogène conçu à partir de nos réalités et qui est beaucoup plus adapté aux réalités des pays africains que le système de la Cnuced (Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement. Ndlr) qui pose des problèmes de maintenance ».

La Douane sénégalaise a profité de la Journée internationale célébrée hier, à la Chambre de commerce de Da­kar, pour décorer une dizaine de ses agents du certificat de mérite de l’Organisation mondiale de la Doua­ne (Omd). D’au­tres agents ont reçu des médailles d’honneur de l’Ad­mi­nistration de la Douane sénégalaise.

Cette année, la Journée internationale de la Douane a pour thème : Les frontières séparent ; les Douanes rapprochent.

Dialigué Faye

(Source : Le Quotidien, 28 février 2012)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)