twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Dossier Computerland, comptes secrets : Khassoum Wone indexe ses détracteurs et donne sa part de vérité

mardi 23 juin 2015

Khassoum Wone, l’ex Directeur Général de l’ADIE (mai 2012 – juillet 2014) et à qui des cafards « ont été décelés » dans sa gestion de l’Agence de l’Informatique de l’Etat a, dans un droit de réponse, tenu à rétablir la vérité des faits.

Sur le dossier Computerland relatif à l’acquisition d’ordinateurs et signé révèle-t-il, sous le régime d’Abdoulaye Wade via un protocole de contentieux signé entre l’Agent judiciaire de l’Etat de l’époque, le DG de l’ADIE de l’époque et le DG de Computerland, il précise que ce n’était pas un marché, mais plutôt un arrangement judiciaire entre les deux parties qui date de 2010. « Pour rappel, dans cet arrangement l’Etat devait payer 12 milliards 800 millions à Computerland en quatre annuités contre une livraison de 20.000 ordinateurs. Deux annuités avaient déjà été payées avant mon arrivée contre une livraison de 10.000 ordinateurs de bureau. Après ma prise de fonction, j’ai exigé de Computerland l’amélioration des spécifications techniques des ordinateurs et j’ai payé une annuité contre une livraison de 5.000 ordinateurs portables. Le paiement a été effectué en septembre 2013 via l’Agent comptable de l’ADIE, suite à l’avis favorable de l’agent judiciaire de l’Etat, des services techniques du ministère de l’Economie et des Finances et du conseil de surveillance de l’ADIE ». Selon Khassoum Wane, à son départ de l’ADIE, il restait à payer une dernière annuité.

Il indexe ainsi l’œuvre de ses détracteurs qui continuent de s’acharner sur sa personne et qui selon lui, auraient déformé par des interprétations, le rapport de l’IGE.

Concernant les comptes supposés dissimulés, Khassoum Wone de préciser qu’ils ont tous été ouverts avant son arrivée à l’ADIE et affirme n’en avoir jamais mouvementé aucun, « excepté celui utilisé temporairement pour les besoins de la SNSN, car n’ayant d’ailleurs jamais déposé mon spécimen de signature pour ces comptes. »

Il précise par ailleurs avoir pris service le 15 mai 2012, et le paiement de la deuxième annuité de Computerland qui aurait été fait avec un des comptes incriminés (BICIS) a été fait avant mon arrivée. « A l’arrivée de l’Agent Comptable Particulier (ACP) en septembre 2012, je ne pouvais pas l’informer de l’existence de ces comptes, car moi-même je n’étais pas au courant. Le compte SGBS créditeur d’un montant de 257 millions a été hérité de l’intégration de l’ancienne SENECLIC à l’ADIE qui s’est faite quasiment au même moment que la prise de fonction de l’ACP en Septembre 2012. Ce compte n’a pas été mouvementé pendant plus d’un an. Par la suite, il l’a été par l’ACP après la transmission de toutes les informations y relatives. D’ailleurs c’est durant mon passage à l’ADIE que tous ces comptes ont été fermés sur instruction du ministère de l’Economie et des Finances conformément au principe de l’unicité des comptes. »

S’agissant du compte dénommé « débiteurs non identifiés » d’un montant de 176.840.925 F CFA. L’ex DG de préciser l’avoir lui-même débusqué suite à un audit mené sur sa demande par un cabinet privé de la place. « Ce montant concerne des dépenses non justifiées des gestions précédentes ; c’est pour cette raison qu’il a été mis dans ce compte d’attente pour des vérifications ultérieures ».

Concernant les passations de marché, Khassoum Wane de finir par dire qu’une commission de passation des marchés et un comité de réception ont été régulièrement mis en place et ont travaillé en toute indépendance durant tout son passage à l’ADIE.

Et les problèmes évoqués dans les articles parus dans les journaux ne concernent pas sa gestion...

(Source : Dakar Actu, 23 juin 2015)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)