twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Données personnelles : Les 4 droits des parrains et les 5 devoirs des candidats

jeudi 30 août 2018

Les coordonnateurs des différents candidats à la candidature pour la présidentielle du 24 février 2019 ont retiré les formulaires pour la phase des parrainages. À présent, l’heure est à la collecte. Mais, celle-ci devra se faire dans le respect strict des règles qui encadrent l’utilisation des données personnelles. La Commission de protection des données personnelles (Cdp) veille au grain. Elle a publié un mini-guide pour signaler aux parrains leurs droits, mais aussi rappeler aux candidats leurs obligations.

Droit à l’information

Le parrain, c’est-à-dire le citoyen ayant parrainé un candidat, a droit à l’information. Et pour exercer ce droit, il lui faut simplement se rapprocher du collecteur désigné par le candidat dans sa localité. Ce dernier l’informe des raisons pour lesquelles ses données personnelles sont collectées et des catégories de données qu’il devra fournir. Cependant, le parrain doit savoir qu’il n’est pas obligé de communiquer au collecteur son numéro de téléphone et son adresse e-mail.

Accès aux données

Le parrain a, aussi, pleinement le droit de vérifier les données personnelles qu’il a communiquées. Pour ce faire, il lui suffit tout simplement de se rendre auprès du collecteur désigné par le candidat dans sa localité pour demander l’accès et la vérification de ses données. Il faut préciser que le parrain ne peut accéder qu’à ses propres données personnelles. Ce qui veut dire qu’il ne peut accéder à celles des autres.

Droit à l’erreur

L’autre droit conféré au parrain, c’est de pouvoir rectifier les données personnelles qu’il a fournies. Ainsi, tout parrain qui souhaite, par exemple, corriger les erreurs sur son nom, son prénom, sa date et son lieu de naissance ou sur son adresse, peut demander au collecteur la rectification de ces données. Mais la rectification, à l’initiative du parrain, ne peut s’exercer qu’avant le dépôt de la liste par le candidat auprès de l’autorité compétente.

Droit de suppression

Le droit de suppression de ses données personnelles est le quatrième droit conféré au parrain. En effet, s’il est informé que ses données figurent dans la liste d’un candidat sans son consentement, il peut demander au collecteur concerné la suppression de ses données.

Obligations des candidats

Les candidats, quant à eux, sont soumis à un certain nombre d’obligations. Celles-ci sont au nombre de cinq. D’abord, ils sont dans l’obligation de désigner dans chaque localité, un collecteur chargé de recueillir les données des parrains. Et ce collecteur sera l’interlocuteur direct des parrains par rapport au traitement de leurs données personnelles.

Puis, il est fait obligation au candidat de respecter les catégories de données autorisées à être collectées : prénom, nom, circonscription électorale d’inscription, numéro de la carte d’électeur et signature.

Le candidat a aussi l’obligation de permettre aux parrains de vérifier leurs données avant le dépôt final des listes.

Il doit aussi assurer la sécurité et la confidentialité des données personnelles des parrains, conformément à la loi, en empêchant que des personnes non habilitées puissent accéder aux données. Mais aussi, veiller à ce que les données personnelles fournies par le parrain ne puissent être lues, copiées, modifiées ou effacées de façon non autorisée.

La cinquième obligation des candidats, c’est de définir une durée de conservation des données personnelles des parrains.

Youssouf Sané

(Source : Seneweb, 30 août 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)