twitter facebook rss

Opportunités

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Données ouvertes : Financer les activités dans les pays francophone

dimanche 19 août 2018

Bien que dans la plupart des pays d’Afrique francophone, les acteurs aient commencé à s’intéresser à la question, il y a encore un gap important en terme d’utilisation des données ouvertes. Aussi bien au niveau de la publication des données par les producteurs, qu’au niveau de la réutilisation. Des acteurs issus pour la plupart de la société civile mènent de temps à autre des actions de collecte et de publication de données, des actions de sensibilisation et de plaidoyer pour plus d’ouverture, afin d’instaurer la transparence, la participation citoyenne, et la création d’entreprise qui apporte de la valeur économique. Cependant, force est de constater que par manque de moyen, ces acteurs ont du mal à être réguliers dans les actions, ce qui les amène souvent à recommencer à zéro. En outre, les organisateurs ne collaborent pas forcément avec les autres acteurs de la données dans le même ressort géographique qu’eux dans leurs actions.

En initiant les communautés pays des données ouvertes, la CAFDO à pour objectif de créer des cadres où se développent et se partagent les valeurs de la donnée ouverte dans un pays. Mais encore faut-il avoir les moyens de réunir ces acteurs actifs.

Partant de l’expérience des mini-grant des open data day et de l’impact qu’ils apportent au succès des activités dans les pays, la CAFDO veut mettre en place des mini-grant pour accompagner les communautés pays.

Objectifs

L’objectif de ce projet de mini-grant est de doter les communautés pays de ressources financières pour accompagner l’organisation régulière d’activités sur des thématiques qui peuvent pousser à l’adoption ou à l’avancement des données ouvertes.

Résultats attendus

A l’issue de la mise en oeuvre de ce projet, il est attendu : les pays bénéficiaires ont pu organiser des activités de formation ou de plaidoyer sur les données ouvertes, ou de collecte de données ; les communautés des données dans les pays bénéficiaires sont plus grandes, plus actives, et plus diversifiées.

Mise en œuvre

Tous les trois (03) mois, un appel à projet sera lancé pour sélectionner des acteurs des données dans les pays éligibles sur la base de propositions d’activités qui font avancer la situation des données ouvertes dans les pays. Les candidats remplissent un formulaire en ligne où il donne des informations sur leurs activités :

  • Pays : Le pays du demandeur
  • Mois : Le mois concerné par la demande de fond
  • Nom : Le nom du demandeur
  • Prénoms : Le prénom du demandeur
  • Intitulé de l’activité : L’intitulé de l’activité concernée par la demande de fond
  • Description de l’activité : Une description de l’activité concernée par la demande de fond
  • Objectifs : Une présentation des objectifs de l’activité
  • Budget : Un budget détaillé de l’activité

La somme maximale à allouer à chaque pays par trimestre est de 450 USD.

Thématiques Les activités proposées doivent être dans le domaine de la formation, du plaidoyer ou de la collecte de données.

Critères Les critères suivants seront considérés dans le choix des projets :

  • cohérence de l’activité avec les données ouvertes ;
  • partenaires engagés dans l’activité ;
  • activités déjà organisées par le candidat ;
  • correspondance de l’activité avec les trois (03) thématiques.

Période La mini subvention est prévu pour se dérouler d’août 2018 à Juin 2019.

Bénéficiaires Ce programme de mini subvention visant à permettre le développement des communautés de données dans les pays, il s’adresse aux pays de la CAFDO ayant des points focaux, et ayant un faible niveau de développement en terme de données ouvertes. Plus précisément, il s’agit des pays suivants :

  • Bénin
  • Burkina Faso
  • Cameroun
  • Comores
  • Côte d’Ivoire
  • Guinée
  • Madagascar
  • Mali
  • Mauritanie
  • Niger
  • Sénégal
  • Seychelles
  • Tchad
  • Togo

Suivi évaluation A l’issue de l’activité, les organisateurs transmettent un rapport contenant les indicateurs permettant d’évaluer la réussite de l’activité. Les détails sur le rapport seront fourni après sélection du lauréat.

Budget Le montant disponible pour la réalisation de cette activité est de 27 000 USD

(Source : Communauté Afrique Francophone des Données Ouvertes, 17 juillet 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)