twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Domaine .mu : L’ICANN soutiendra Maurice dans le processus de re-délégation

vendredi 6 mai 2016

Le conflit avec Internet Direct Ltd, gestionnaire du nom de domaine « .mu », sera-t-il enfin résolu ? Etienne Sinatambou, ministre des Technologies, de la Communication et de l’Innovation (TCI), a rencontré le président et PDG de l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN), cette semaine pour aborder notamment la question de la re-délégation du nom de domaine de premier niveau de Maurice (ccTLD), qui est pour l’heure entre les mains d’un particulier.

Le litige dure depuis des années : Yann Kwok d’Internet Direct Ltd avait proposé, en 2005, de céder au gouvernement le nom de domaine national contre 20 millions de dollars américains [voir p. 66-69 du Hansard]. Si des négociations étaient relancées périodiquement depuis cela, fin 2014, la crise atteignit un nouveau stade : les sites gouvernementaux, qui fonctionnaient alors avec l’extension « gov.mu », avaient été rendus inaccessibles pendant une quinzaine de jours avant de finalement migrer vers le domaine « .govmu.org ».

Lors de sa rencontre avec Akram Atallah, Etienne Sinatambou a porté à son attention que le processus de re-délégation du ccTLD de Maurice, initiée durant son premier mandat aux TIC, a été relancé en février 2015. Un forum consultatif avec les différentes parties prenantes a d’ailleurs suivi en juin de la même année. Celui-ci, indique un communiqué du ministère des TCI, que ce forum est une « condition prérequise pour une re-délégation réussie auprès de l’ICANN ».

Etienne Sinatambou a également accepté que l’ICANN engage un consultant pour assister Maurice « sur la marche à suivre ».

Akram Atallah, indique le communiqué, a « donné l’assurance que l’ICANN donnera tout son soutien au processus de re-délégation ». Celui-ci, espère le président de l’organisation à but non lucrative, sera « conclu dans un délai raisonnable et ce, avec l’accord et la compréhension de toutes les parties concernées ».

Etienne Sinatambou est à Genève depuis le début de la semaine où il participe au World Summit on the Information Society. Le Sommet prend fin aujourd’hui. Dans un entretien accordé à l’Union internationale des télécommunications, à l’initiative de la conférence, le ministre a détaillé notamment les projets de Maurice.

(Source : IONews, 6 mai 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)