twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Djibouti Telecom double ses capacités sur le câble DARE1 face à la demande croissante en data

mardi 24 août 2021

Des leçons tirées de la crise de Covid-19, le gouvernement de Djibouti est plus que déterminé à concrétiser la transformation numérique du pays. A travers son opérateur historique, il multiplie les investissements pour renforcer la connectivité, élément essentiel à l’atteinte de son ambition.

Djibouti Telecom a engagé l’augmentation de ses capacités Internet sur le câble sous-marin de fibre optique DARE1. Cette opération confiée à l’entreprise américaine Ciena, spécialisée dans la fourniture d’équipements de réseaux de télécommunications et de services logiciels, permettra à l’opérateur historique de doubler les débits de ligne à 400 gigabits par seconde et de satisfaire la demande croissante en connectivité exprimée par les populations de Djibouti.

Mohamed Assoweh Bouh, le directeur général de Djibouti Telecom, estime que « les réseaux de câbles sous-marins sont notre bouée de sauvetage pour le monde connecté, en particulier avec plus de personnes qui dépendent d’Internet que jamais auparavant ». Pour lui, la mise à niveau de DARE1 est indispensable, car elle « nous permet d’apporter la connectivité et le contenu dont nous avons tant besoin à un plus grand nombre d’utilisateurs, et ce plus rapidement, afin de stimuler la croissance économique de notre région aujourd’hui et pour les années à venir ».

Depuis 2014, le gouvernement de Djibouti porte l’ambitieux projet de donner à toute la population un meilleur accès au très haut débit. En 2019, à l’aune de la crise de Covid-19 qui a mis en exergue le pouvoir du numérique dans le développement, cette ambition a davantage été étoffée et a mué pour devenir le projet Djibouti Numérique, une vision de croissance économique nationale axée sur les TIC. La connectivité de qualité étant la pierre angulaire de cette transformation profonde.

A travers les capacités data doublées du DARE1, associées à celles que fournissent déjà les huit systèmes sous-marins de fibre optique auxquels le pays est connecté, Djibouti Telecom va non seulement consolider l’offre de connectivité, mais également l’attrait du marché technologique de la petite nation pour les investisseurs étrangers.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 24 août 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)