twitter facebook rss

Ressources

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Dividende démographique : faisons de l’Afrique le premier fournisseur de Développeurs au Monde !

dimanche 11 juin 2017

Si l’Inde est aujourd’hui la première destination au monde pour la sous-traitance de projets de développement d’applications, le bonus démographique Africain associé à un financement stratégique ciblé dans les métiers du numérique pourrait changer la donne. L’événement ’Rebranding Africa Forum’ les 6 et 7 octobre 2017 à Bruxelles sera l’occasion de poser cette problématique : comment articuler la démographie africaine, tantôt considérée comme son principal atout, tantôt comme son handicap majeur, et les systèmes financiers, régulièrement accusés de ne pas jouer adéquatement leur partition en vue du développement de l’Afrique. Découvrez dans cet article ma vision et propositions que j’exposerai en tant que speaker à cet événement : en misant sur le numérique et la jeunesse, l’Afrique se donne la possibilité de répondre à la problématique de l’Emploi, et d’autre part sera capable de créer les solutions logicielle dont le continent et le mode entier a besoin pour son Développement.

En 2040 , 1,1 milliard d’Africain auront l’âge de travailler. Pour quel métier ?

En Afrique , le taux de fécondité est supérieur à 5 enfants par femme contre une moyenne mondiale de 2,5. Je propose de faire de cette fécondité un atout.

Depuis quelques années, l’informatique est devenue indispensable dans le bon fonctionnement de la majorité des entreprises et institutions. En effet, presque toutes les entreprises fonctionnent aujourd’hui avec de nouvelles technologies.

Les métiers et formations dans le domaine de l’informatique sont donc constamment en hausse. Nous pouvons dire que l’avenir du monde repose sur ce domaine. En France, le métier de Développeur est le plus courtisé selon une étude publiée par Le Monde Campus. En cause ? Une demande exponentielle et une offre stable.

Et si l’Afrique était une des réponses à la pénurie en main d’oeuvre de la France et du Monde ? Cela passera par une expertise technique accrue et des aptitudes à communiquer meilleures. Cela va entraîner une refonte exceptionnelle des programmes de formation et une nouvelle génération de formateurs.

Dans le cadre du programme 10000codeurs, c’est un réseau de 200 experts Africains que je forme aux techniques d’animation qui ont fait la réussite d’Objis depuis 2005. A travers ce programme de formation de formateur, j’apporte le verni pédagogique qui leur permet de transmettre leur expertise et leur expérience des projets informatiques.

Pour des développeurs Africains hautement qualifiés et communicants

Mes 15 ans d’expérience dans l’industrie du logiciel , associé à mon envie d’une Afrique au centre des réponse au besoin de l’industrie logicielle mondiale me pousse à affirmer que l’Afrique a besoin de développeurs capable de combiner les qualités suivantes :

  • Comprendre ce qu’est un Système d’Information
  • Maîtriser les différentes étapes de fabrication d’un logiciel.
  • Ecouter les besoins d’un client et les traduire dans un document clair.
  • Maîtriser un des secteurs suivants : BlockChain , Cloud, Business Intelligence, Big Data, Gestion Electronique de Documents (GED), Progiciel de gestion (ERP)
  • Maîtriser deux langages de programmation parmi : Java, C#, Javascript, Php
  • Parler Anglais

Ces compétences peuvent s’acquérir auprès de professionnels pédagogues déterminés à mettre leur expertise au service la croissance du Continent. C’est le cas de ma société Objis ainsi que de ses partenaires mobilisés depuis près de deux ans autour du programme 10000codeurs. Awa est un exemple de profil que nous formons.

Les autres métiers indispensables

En plus du métier de développeur, les métiers suivants seront indispensable :

  • UI/UX Designer
  • Expert en sécurité informatique
  • Architecte logiciel
  • Expert Base de données
  • Administrateur Système Réseau
  • DevOps
  • Data Scientist

Le prix à Payer

Le centre de formation que je dirige est capable (sur la base de son expertise historique ajoutée à celle de ses partenaires) de former en 6 à 9 mois temps plein les profils cités ci-haut. Compter autour de 4000 à 7000 euros par profil. C’est sur cette base que j’invite les acteurs au Développement à me contacter pour reconstruire le Continent.

Douglas Mbiandou

(Source : https://www.linkedin.com/, 11 juin 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)