twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Digitalisation des paiements publics dans l’UEMOA : La BCEAO autorise l’émission de la monnaie électronique

mardi 24 août 2021

La Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a donné son accord pour l’émission de la monnaie électronique par les Trésors publics des pays de l’UEMOA. Elle s’inscrit dans le cadre de la promotion de la digitalisation des paiements publics.

Les Trésors publics des pays de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA) sont autorisés à émettre de la monnaie électronique conformément à la réglementation en vigueur. Selon le guide pour la constitution des dossiers publié par la BCEAO en avril dernier « les dispositions des articles 4, 42 et 131 du Règlement n°15/2002/CM/UEMOA du 19 septembre 2002 relatif aux systèmes de paiement dans les États membres de l’UEMOA, offrent la possibilité aux Trésors publics de promouvoir l’utilisation des cartes de paiement et de retrait, du porte-monnaie électronique et du télépaiement ainsi que de tout autre procédé et instrument moderne de paiement à naître, notamment par la constitution de groupements, en vue d’instituer des mécanismes et des instruments de virement électronique de dimension nationale ou régionale ». C’est donc sur la base de ces dispositions que la Banque Centrale a marqué son accord pour l’émission de cartes prépayées par les Trésors publics nationaux à travers la plateforme du GIM-UEMOA. L’émission est limitée aux bénéficiaires des allocations publiques de l’Etat (fonctionnaires, boursiers, retraités, etc.).

Selon l’Instruction n°008-05-2015 relative aux conditions et modalités d’exercice des activités des émetteurs de monnaie électronique dans les Etats membres de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA), « la monnaie électronique est une valeur monétaire représentant une créance sur l’établissement émetteur qui est stockée sous une forme électronique, y compris magnétique ; émise sans délai contre la remise de fonds d’un montant qui n’est pas inférieur à la valeur monétaire émise ; et acceptée comme moyen de paiement par des personnes physiques ou morales autres que l’établissement émetteur. »

Les Trésors publics peuvent soumettre une demande d’autorisation d’émission de monnaie électronique à la Banque Centrale. Cette dernière procédera à une analyse de conformité du dossier. Un guide pour la constitution des dossiers est mis à la disposition des Trésors des États membres de l’UMOA.

A.A.A

(Source : 24 heures au Bénin, 24 août 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)