twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Diffusion de l’émission « business du sexe » : La télé Walf condamnée à payer 5 millions de francs par le Cnra

mercredi 15 décembre 2010

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) a condamné le président directeur général du groupe Walfadjiri à payer une amende de 5 millions de francs Cfa à verser au Trésor public qui procédera à son recouvrement, indique un document reçu hier à notre rédaction. Selon le Cnra une pénalité quotidienne de cent mille francs Cfa sera payée par Walfadjiri en cas d’inexécution de la présente décision. Cette décision fait suite à la diffusion par Walf Tv d’une émission intitulée « le business du sexe » le lundi 6 décembre à « une heure de grande écoute ».

Ce qui est considéré par le Cnra comme « une violation grave et manifeste des Articles 7 et 9 de la loi 2006-04 du 4 janvier 2010, de l’article 8 de la loi 83-20 du 28 janvier 1983 sur la publicité, de l’article 10 du décret 67-147 du 10 février 1967 instituant le Code de déontologie médicale et des articles 13 et 15 du cahier des charges applicables aux titulaires d’une autorisation de diffusion de programmes de télévision privée ». Le Cnra demande en outre l’arrêt immédiat de la diffusion de l’émission. Il considère que la diffusion de cette émission peut avoir des effets graves en termes de santé publique parce que « vantant des traitements et des produits dont l’absence d’effets secondaires sur le corps humain n’est pas encore certifiée par aucune étude clinique sérieuse ». Le Cnra d’ajouter que « la diffusion de cette émission offre une tribune à de prétendus tradipraticiens qui seraient capables de guérir toutes ces pathologies, et constitue une violation grave du Code de déontologie médicale ».

Aliou Kandé

(Source : Le Soleil, 15 décembre 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 12,4 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 6 675 513 abonnés Internet

  • 6 249 364 abonnés 2G+3G (93,06%)
  • 305 019 clés Internet (4,6%)
  • 103 203 abonnés ADSL (1,5%)
  • 17 927 abonnés bas débit (0,3%)

- 599 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 49,42%

(ARTP, 30 septembre 2014)

- 3 194 190 utilisateurs d’Internet
- Taux de pénétration : 21,96% de la population

(UIT juillet 2014)

- 3475 noms de domaine enregistrés en .sn
- 3178 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal mars 2012)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 317 653 abonnés
- 1275 lignes publiques
- Taux de pénétration : 2,35%

(ARTP, 30 septembre 2014)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 14 351 857 abonnés
- Taux de pénétration : 106,24%

(ARTP, 30 septembre 2014)

FACEBOOK

- 730 940 utilisateurs
- 5,93 % de taux de pénétration de la population totale
- 36,74% de taux de pénétration de la population en ligne
- 12ème rang africain pour le nombre d’utilisateurs
- 93ème rang mondial pour le nombre d’utilisateurs
- 18ème rang africain pour le taux de pénétration
- 157ème rang mondial pour le taux de pénétration

(Socialbakers, 27 avril 2013)