twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Diffusion de "Business du sexe" : Walfadjri paie l’amende de 5 millions FCFA

mercredi 12 janvier 2011

Le Groupe de presse Walfadjri a payé l’amende de cinq millions de FCFA infligée par le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) suite à la diffusion du documentaire ‘’Le business du sexe’’ par Walf TV.

Dans son édition de mercredi, le quotidien Walf’ Grand-place a publié, en fac-similé, le chèque de cinq millions de francs émis par le groupe et payé à l’ordre du Receveur général du Trésor sénégalais, pour amende.

Pour sa part, Sidy Lamine Niasse évoque ‘’un acharnement du CNRA’’ sur le groupe qu’il dirige, considérant ‘’cette épreuve’’ comme la rançon du succès. ‘’Les élus sont toujours éprouvés. Notre crédo nous oblige même à supporter jusqu’à la souffrance physique’’, a-t-il invoqué.

De son côté, le CNRA soutenait ‘’l’existence d’éléments susceptibles de porter atteinte à certaines dispositions de la loi 2006-04 du 04 janvier 2006, notamment certains propos susceptibles de heurter et de choquer le jeune public’’.

Le CNRA qui, après en avoir délibéré en sa séance du 6 décembre 2010, mettait en demeure Walf TV, demandant à la chaîne de revoir le contenu de l’émission en tenant compte de toutes les remarques faites à cet effet.

Pour le régulateur de l’audiovisuel sénégalais, il s’agissait ‘’notamment de diffuser ladite émission ("Le business du sexe") à une heure tardive (au-delà de 23 heures) en veillant à y adjoindre la signalétique : +Interdit aux moins de 16 ans+’’.

La décision du CNRA de mettre en demeure Walf TV faisait suite à une requête de l’Association nationale des familles religieuses du Sénégal (ANFAR) en date du 1er décembre dernier, ‘’pour se plaindre de la bande annonce devant être diffusée lundi (6 décembre) à 21 heures’’.

Selon le CNRA, l’association a estimé que l’émission incriminée ‘’ne respectait pas la réglementation de la signalétique pour le public et participait à la dégradation des mœurs tout en constituant une publicité déguisée en faveur des tradi-praticiens’’.

(Source : APS, 12 janvier 2011)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)