twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Différend avec l’Artp : Le Synpics s’oppose à toute tentative de liquidation de Walf

mardi 15 mars 2011

Qui veut liquider un groupe de presse trouvera le Synpics sur son chemin. Ce, en référence au contentieux Walf-Artp. Toutefois, l’organisation syndicale tient au respect des lois et procédures en matière d’octroi de fréquences.

Le Syndicat des professionnels de l’information de la communication du Sénégal (Synpics) tient fermement à la préservation et à la pérennisation des emplois du Groupe Wal Fadjri. Dans un communiqué, le Bureau exécutif national (Ben) du syndicat, qui s’est penché sur le différend entre le groupe de presse et l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp), s’oppose à ‘toute tentative avérée de liquider’ cette entreprise. Le Ben a annoncé sa position par rapport à ce problème dans son délibéré après sa réunion mensuelle. Le Synpics rappelle, cependant, le respect ‘non négociable’ des procédures et lois du pays dans l’attribution des fréquences radios et télés. Ces fréquences constituent ‘un patrimoine’ du peuple sénégalais qu’on ne devrait pas se permettre d’aliéner sur la base d’accointances ponctuelles pour le Ben. Le Synpics juge donc que l’attribution de fréquences à de potentiels investisseurs dans les médias doit obéir ‘au respect scrupuleux des critères’ en toute équité vis-à-vis de tous les porteurs de projets.

Le Ben exhorte vivement l’Etat, au-delà du Groupe Wal Fadjri, à ouvrir de larges concertations sur les coûts des redevances et autres taxes inhérentes à l’exploitation d’une fréquence. Cela pour permettre aux différents acteurs d’avoir une exploitation ‘viable’ sans être exonérés de l’obligation de s’acquitter de leurs charges financières vis-à-vis de l’Etat.

Yacine Cissé

(Source : Wal Fadjri, 15 mars 2011)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 19 266 179 abonnés Internet

  • 18 595 500 abonnés 2G+3G+4G (96,58%)
    • 2G : 12,95%
    • 3G : 24,60%
    • 4G : 62,45%
  • 334 642 abonnés ADSL/Fibre (1,71%)
  • 334 875 clés et box Internet (1,71%)
  • 1162 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,74%
  • Internet mobile : 98,26%

- Liaisons louées : 3971

- Taux de pénétration des services Internet : 106,84%

(ARTP, 30 septembre 2023)

- Débit moyen de connexion mobile : 23, 10 Mbps
- Débit moyen de connexion fixe : 21, 77 Mbps

(Ookla, 31 janvier 2023)


- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 56,70%
(Internet World Stats 31 décembre 2021)


- + de 10 000 noms de domaine actifs en .sn
(NIC Sénégal, décembre 2023)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 382 721 abonnés
- 336 817 résidentiels (88,01%)
- 45 904 professionnels (11,99%)
- Taux de pénétration : 1,67%

(ARTP, 30 septembre 2023)

Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 21 889 688 abonnés
- Taux de pénétration : 123,34%

(ARTP, 30 septembre 2023)

FACEBOOK

3 050 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 17,4%

- Facebook : 2 600 000

- Facebook Messenger : 675 200

- Instagram : 931 500

- LinkedIn : 930 000

- Twitter : 300 000

(Datareportal, Janvier 2023)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik